Pont-Rouge officialise le déménagement de sa bibliothèque

Pont-Rouge officialise le déménagement de sa bibliothèque

PONT-ROUGE | Le 14 juin dernier, la Ville de Pont-Rouge inaugurait le déménagement de la bibliothèque Auguste-Honoré-Gosselin dans ses nouveaux locaux. Désormais située à même la Place Saint-Louis au 189 rue Dupont, la bibliothèque permettra d’offrir des services plus adaptés aux besoins de ses usagers.

« Le fait d’offrir à la population de Pont-Rouge des locaux modernes et fonctionnels contribuera à accroître la fréquentation de la bibliothèque et à renforcer le goût de lire autant chez les jeunes que chez les grands », lance Nathalie Richard, conseillère au siège #2 de la Ville de Pont-Rouge et responsable du dossier de la bibliothèque.

Un nouveau système de classement a été mis en place dans le secteur jeunesse afin que les enfants aient accès à des livres partout où ils se trouvent. Crédit : Sarah Lachance

« J’apprécie énormément ce qui a été fait par l’ensemble du personnel et l’ensemble du conseil », ajoute le maire de Pont-Rouge, Ghislain Langlais.

« Une bibliothèque c’est un lieu de repère, je me souviens quand j’étais étudiant je me rappelle y avoir passé beaucoup de temps. Ici, on peut fouiller les mots de la tête au pied, alors bravo pour votre beau travail », s’exclame Vincent Caron, député de Portneuf.

La bibliothèque s’est également vu attribuer une aide financière de 36 513 $ de la part du ministère de la Culture et des Communications. Le coût total du projet se chiffre aux environs de 900 000 $.

Une borne d'auto-prêt sera éventuellement mise en place. Le personnel pourra donc se concentrer davantage à l'aide aux lecteurs. Crédit : Sarah Lachance

Des zones caractéristiques

Lumineuse, chaleureuse, dynamique, voilà la nouvelle ambiance qui règne dans les locaux de la bibliothèque. Pour Sylvain Brousseau, coordonnateur de cette dernière, l’inspiration est venue de plusieurs bibliothèques à travers le monde. « J’ai fait une tournée de toutes les bibliothèques de la région pour voir un peu ce qui se passait ailleurs. On a exploré beaucoup plus loin que ça, que ce soit au niveau du design, on est allé voir virtuellement des bibliothèques dans le coin de Baltimore [aux États-Unis], en Europe aussi pour essayer d’aller piger dans ce qu’il y a de mieux dans chacune des bibliothèques et de construire quelque chose qui répond au maximum à nos citoyens et au développement futur de la bibliothèque », explique-t-il.

Chacune des zones de l’établissement possède ses propres caractéristiques aux usages multiples. « Les gens sont très impressionnés, l’ancienne bibliothèque était très bien aussi, mais elle datait de 1991. […] Ici, on a des couleurs plus vives, c’est plus lumineux. Il y a de plus grands espaces et beaucoup de places assises », souligne M. Brousseau.

« Ce que l’on souhaite, c’est que les gens habitent la bibliothèque. Ça c’est primordial, on ne veut pas que ça soit un dépôt de livres `{`…`}`. On veut que les gens prennent le temps de la vivre la bibliothèque, qu’ils prennent le temps d’y rester » — Sylvain Brousseau, coordonnateur de la bibliothèque Auguste-Honoré-Gosselin.

« Des lieux publics calmes, il n’en reste pas beaucoup dans une société où tout bouge beaucoup. On voulait justement leur offrir un environnement calme dans lequel ils vont pouvoir s’installer », renchérit-il.

Un peu à l’image d’un troisième lieu, c’est ce que M. Gosselin et son équipe souhaitent créer pour leurs usagers avec le déménagement à la Place Saint-Louis. Les deux premiers étant la maison et le travail, c’est dans le même esprit de confort et de bien-être que la nouvelle bibliothèque a donc été aménagée. « Le troisième lieu devient la bibliothèque, c’est un endroit où je peux me reposer, où je me sens chez nous, où je me sens accueilli et j’y suis bien. C’est un peu ça que je vise, que les gens prennent un moment pour eux, nos vies sont complètement folles alors qu’ils viennent se poser ici un moment dans leur troisième lieu, un lieu où ils sont bien », estime Sylvain Brousseau.

 Des nouveaux abonnés quotidiennement

Avec une fréquentation d’environ une centaine de personnes par jour d’ouverture, c’est un nombre croissant de nouvelles cartes d’abonnement qui sont créées chaque semaine. « On fait en moyenne entre 5 et 15 nouvelles cartes par semaine », indique le coordonnateur de la bibliothèque.

Autre initiative portée par le personnel de la bibliothèque; la section jeune adulte. Crédit : Sarah Lachance

Au total, l’établissement compte environ 2200 abonnés. Service gratuit pour les Pont-Rougeois et Pont-Rougeoises, les personnes résidant à l’extérieur de la municipalité peuvent également devenir membre de la bibliothèque, moyennant un montant de 60 $ par année.

Un record pour les emprunts

En date du mois de mars dernier, ce sont 5 000 emprunts de documents qui ont été effectués. « On a battu notre record de tous les temps », confie M. Brousseau.

Comparativement à 2019, cela représente une augmentation de 30 %.

Dès le 22 juin, l’horaire d’été entrera en vigueur à la bibliothèque Auguste-Honoré-Gosselin. L’établissement sera donc ouvert le mardi de 10 h à 20 h, le mercredi de 10 h à 15 h et le jeudi de 10 h à 20 h.

Photo : La coupe officielle du ruban a officialisé l’inauguration de la bibliothèque A.-H.-Gosselin. Crédit : Sarah Lachance