Super Raymond : à la recherche du meilleur de Saint-Raymond

Super Raymond : à la recherche du meilleur de Saint-Raymond

SAINT-RAYMOND | Depuis la fin du mois d’avril, Marylène Brideau se cache derrière le compte Instagram de Super Raymond. La petite figurine représentant un superhéros, accompagné de son ami Kurieu l’ours polaire, parcourt les différents attraits de la ville dans sa roulotte. Un seul objectif en tête : faire découvrir Saint-Raymond de manière ludique et originale.

C’est à la suite d’un concours de photos dans le cadre de son travail que la conceptrice de Super Raymond a décidé de faire profiter plus de gens avec son initiative. « Tout d’un coup, je me suis dit, tiens pourquoi ne pas faire une page Instagram à Super Raymond avec ce que je fais. Parce que les photos servent pour le concours, mais je trouvais ça cool alors j’ai commencé à faire ça pour voir ce que ça donnerait », explique Marylène Brideau.

Au fil des semaines, Super Raymond s’est donc promené à divers endroits typiquement raymondois. « À toutes les semaines on avait des thèmes. Alors la première semaine a été toutes les pancartes des villes. J’ai pris la pancarte de Saint-Raymond qui disait “Bienvenue dans la nature”. Ça été le coup d’envoi de Super Raymond ! », s’exclame-t-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Super Raymond (@super__raymond)

Sur la page Instagram de Super Raymond on peut constater son passage au Lac Sept-Îles, au Mont Laura et même à la Vallée Secrète. « Avec la pandémie on ne pouvait pas aller très loin, alors on faisait connaître nos régions », indique la conceptrice de Super Raymond.

Ouvrir les yeux sur sa ville

Avant la pandémie, Marylène Brideau ne pouvait affirmer qu’elle connaissait bien tous les endroits où Super Raymond l’a amené. « Je suis arrivée ici, il y a quelques années et par mon travail je me déplaçais beaucoup et j’étais toujours sur la route partout dans le Québec, mais à Saint-Raymond comme tel, j’étais comme juste de passage », souligne-t-elle.

« Je ne pouvais pas faire beaucoup d’activités parce que j’étais tout le temps parti, donc j’étais très fatiguée et quand j’avais des temps libres, eh bien, je me reposais. Ça me fait découvrir aussi des coins qui ne me disaient rien. Parce qu’effectivement je ne la connaissais pas assez ma ville », ajoute Marylène.

Marylène Brideau compte bien mettre encore en scène Super Raymond dans différents attraits de Saint-Raymond. Crédit : Sarah Lachance

En plus de lui faire découvrir les différents incontournables de Saint-Raymond, l’initiative aura permis à Marylène de faire aller un côté un peu plus créatif. « C’est juste drôle et ludique, puis ça occupe ma créativité. Moi c’est ma façon, parce que mon travail est très cartésien dans les finances. On va se le dire, je n’ai pas l’occasion de faire des choses comme ça souvent au travail. Ça me fait sortir de mon cadre professionnel », confie-t-elle.

Dans un futur rapproché, Marylène compte bien poursuivre l’aventure de Super Raymond pendant l’été. « S’il y en a qui aime l’idée et que ça peut faire germer autre chose, on pourrait faire des collaborations ou quelque chose, on ne sait pas. Ce serait à voir, moi je suis ouverte à tout », laisse planer cette dernière.

Photo : Grâce à Super Raymond Marylène Brideau a pu voir d’un nouvel œil sa ville. Crédit : Sarah Lachance