La Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf fête ses 25 ans

La Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf fête ses 25 ans

SAINT-RAYMOND | Depuis le 14 mai dernier, la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf est ouverte aux utilisateurs. Le corridor de 68 kilomètres, reliant Valcartier à Rivière-à-Pierre, entame cette saison en fêtant le 25e anniversaire de sa création. Par ailleurs, Vélo Québec a souligné la contribution de la directrice générale Alexandra Goyer qui est en poste à la Vélopiste depuis le début de ses activités.

Souvent citée en exemple avec le P’tit Train du Nord et la Véloroute des Bleuets, la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf est l’une des pionnières au Québec pour la pratique du vélo sur une piste cyclable. « C’était vraiment un projet visionnaire dans le temps, la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf. C’est Christian Lemelin qui a amené l’idée et tout le monde disait qu’il était un peu fou », expose la directrice générale Alexandra Goyer. Son arrivée, d’abord à titre de coordonnatrice, a coïncidé avec le début de la construction de la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf en 1996.

Les défis

Les MRC de Portneuf et celle de La Jacques-Cartier ont ainsi créé l’organisme de gestion du parc régional. Le but était d’avoir une seule identité sur les deux territoires afin d’assurer la même qualité et l’intégralité de la piste cyclable. Au fil des années, le principal enjeu de la coopérative a été de pourvoir à son financement afin de maintenir ses activités et assurer son développement. « Le défi est de travailler avec deux MRC et souvent avec des élus qui changent aux quatre ans. Cependant, le plus gros défi, c’est de garder une piste de qualité avec les moyens que nous avons et notre petite équipe », indique Mme Goyer qui dispose de trois employés sur le terrain. « J’ai une équipe en or, mes trois personnes à l’entretien sont présentes depuis des années. On a des gens dévoués qui sont impliqués », ajoute-t-elle. À l’été, des patrouilleurs étudiants s’ajoutent au personnel.

Patrouilleurs-ambassadeurs 

D’ailleurs, cette année, des équipes de patrouilleurs bénévoles seront mises à contribution afin d’assurer une plus grande présence sur le corridor. « On a recruté les gens qui sont souvent sur la piste. On a demandé à nos habitués, voulez-vous être nos patrouilleurs-ambassadeurs ? Leur rôle sera de constater s’il y a des dommages sur la piste, informer les gens et recueillir leurs commentaires », indique Mme Goyer. Six patrouilleurs-ambassadeurs circuleront sur la piste selon différents intervalles.

Très populaire depuis près de dix ans, la navette vélo reviendra cet été. Elle sera offerte cinq samedis, de juillet à août, en proposant cinq points d’embarquement et la possibilité de débarquer à l’endroit désiré. La navette peut accueillir jusqu’à 26 personnes.

Camping rustique à Rivière-à-Pierre

Deux nouveautés prendront aussi forme d’ici la fin de l’été avec l’ajout d’aires de repos dotées d’abris et de coins d’ombre. De plus, un camping rustique sera aménagé dans le secteur de Rivière-à-Pierre. Au total, quatre sites totalisant sept plateformes pour tentes pourront accueillir les cyclotouristes. Uniquement accessibles à vélo, les campings rustiques seront établis à un peu plus de 60 pieds de la bordure de la piste. Ils seront dotés de toilettes sèches et il y aura de l’eau non potable à disposition. « Comme il y avait un manque d’hébergement, il y a des gens qui n’osaient pas monter jusqu’à Rivière-à-Pierre. On veut diversifier le produit et s’adapter à la demande. Cela va être utile pour les gens qui font du cyclotourisme et qui désirent partir de Québec. Il faut noter que ce n’est pas autorisé de tenter sur d’autres endroits dans le parc », précise la directrice générale de la Vélopiste.

Un bel hommage

Lors de son assemblée générale annuelle, Vélo Québec a rendu un hommage à Alexandra Goyer en lui octroyant une plaque commémorative. D’abord coordonnatrice de la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf à son arrivée en 1996, Mme Goyer en est maintenant la directrice générale, et ce, depuis 2007. Elle a grandement contribué à positionner le vélo dans les MRC de Portneuf et de La Jacques-Cartier. Elle a aussi été une importante alliée de Vélo Québec lors de la campagne SOS Route verte, de 2014 à 2016. « Si le vélo est rendu là au Québec, c’est grâce à des gens comme moi il paraît. Au départ, on était seul dans la région de Québec. Ce qui est intéressant, c’est que maintenant, je suis souvent la mémoire du fonctionnement et on me pose plusieurs questions », mentionne Alexandra Goyer.

La directrice générale de la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf, Mme Alexandra Goyer. Crédit: Facebook Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf

Photo principale: Le corridor de 68 kilomètres, reliant Valcartier à Rivière-À-Pierre, entame cette saison en fêtant le 25e anniversaire de sa création. Crédit Stéphane Pelletier