Langue française : la CCEP aide les entreprises de la MRC de Portneuf

Langue française : la CCEP aide les entreprises de la MRC de Portneuf

PONT-ROUGE | La Chambre de commerce de l’Est de Portneuf (CCEP) a conclu un nouveau partenariat avec l’Office québécois de la langue française (OQLF). Il s’agit d’un service d’accompagnement dédié à aider les entreprises, employant moins de 50 personnes, dans l’utilisation de la langue française.

L’objectif sera de rendre disponibles des outils d’information en ligne ainsi qu’un soutien personnalisé. Une équipe d’experts pourra également aider à trouver des solutions adaptées et guider les utilisateurs vers les ressources disponibles. Ces services ont été pensés pour aider les entreprises dont le temps et les moyens peuvent manquer pour faire de la langue française une priorité d’affaires.

« Quelqu’un peut désirer changer sa signalisation à l’intérieur de son usine pour la rendre plus francophone. Un autre peut décider d’améliorer le contenu de toute sa littérature. Le service sera personnalité en fonction des besoins des entreprises », explique Katia Desgranges, directrice générale de la CCEP.

L’OQLF a élaboré une autoévaluation qui, en moins de 15 minutes, permet de comprendre les obligations linguistiques et d’obtenir un portrait des pratiques d’une entreprise. Il devient ainsi possible de mettre de l’avant ses forces et de découvrir ce qui peut être amélioré.

Boîte à outils

Une boîte à outils contenant plusieurs exemples et règles grammaticales de base est également à la disposition des utilisateurs. Cela peut être utile, entre autres pour les produits et services, les médias sociaux, la facturation, les contrats, les bons de commande, ainsi que la communication avec les clients et les fournisseurs. « Il va y avoir un accompagnement pour cibler les lacunes majeures et trouver comment les améliorer en utilisant les outils qui sont disponibles. Il faut également que les gens deviennent autonomes. Ainsi, il y aura un accompagnement autant pour regarder un document que pour aller chercher des ressources », ajoute Mme Desgranges.

De plus, la CCEP offre à ses membres la possibilité de se démarquer par leur engagement. Ainsi, les entreprises participantes pourront avoir l’opportunité de participer à des capsules vidéo mettant en valeur leur engagement et leur volonté de s’améliorer.

Plusieurs pensent à tort que les petites entreprises ne sont pas assujetties à la Charte de la langue française. « Il y en a qui ne savent peut-être pas qu’ils font des erreurs, mais il y en a d’autres qui s’empêchent d’écrire parce qu’ils [sont conscients] qu’ils ne savent pas écrire », mentionne la directrice générale de la CCEP.

Ainsi, la CCEP souhaite offrir à ses membres la possibilité d’être parmi les premières entreprises du Québec à découvrir et à profiter de ces services gratuits. « Nous vous invitons donc, dès maintenant, à transmettre par courriel à ccep@portneufest.com le nom et les coordonnées de votre entreprise, que nous pourrons contacter afin qu’elle bénéficie de ces nouveaux services », note Mme Desgranges.

Photo: courtoisie CCEP