230 000 $ pour contrer l’isolement social chez les aînés dans Portneuf

230 000 $ pour contrer l’isolement social chez les aînés dans Portneuf

SAINT-RAYMOND | Le député de Portneuf, Vincent Caron, a annoncé, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, une aide financière totalisant 232 040 $ à la circonscription de Portneuf. La Table de concertation des aînés de Portneuf (TCAP) est heureuse de se voir accorder cette subvention provenant du programme Québec ami des aînés (QADA) et de participer à la création d’un nouveau partenariat avec des organismes du milieu.

Le phénomène de l’isolement social chez les aînés de Portneuf a été amplifié par la pandémie de la COVID-19. Cela amène les partenaires impliqués à vouloir développer des collaborations qui se traduisent par une volonté des organismes publics et communautaires à travailler ensemble pour créer des objectifs communs en ce qui concerne les aînés. « La pandémie a eu un effet sociétal et aussi un effet sur le quotidien de nos aînés. On parle d’isolement social, d’enfermement et aussi de peur d’attraper le virus. La pandémie est également venue creuser davantage l’écart entre notre jeunesse et nos aînés », a indiqué le député de Portneuf, Vincent Caron.

Développer des activités

Cette contribution financière permettra d’embaucher des ressources qui seront appelées d’une part à développer des activités intergénérationnelles, et d’autre part à mettre en place des opportunités permettant aux aînés de s’impliquer dans la communauté. En partenariat avec les organismes Solidarité citoyenne Portneuf, JeunEssor Portneuf et Carrefour Jeunesse-emploi, le projet, d’une durée de deux ans vise notamment à contrer l’isolement social chez les aînés.

Correspondance intergénérationnelle 

À titre d’exemple, en mettant en place un système de correspondance où des élèves et des aînés peuvent s’écrire sur une base régulière, cela contribuerait à améliorer les compétences des élèves en lecture et en écriture. Cela permuterait aussi de briser l’isolement social des aînés et de favoriser leur implication citoyenne. À l’inverse, des jeunes pourraient aider des aînés à utiliser de façon sécuritaire les réseaux sociaux.

Rapprochement

Grâce à la collaboration des services de loisirs et des organismes jeunesse, les activités intergénérationnelles pourraient se multiplier sur le territoire et contribuer non seulement à briser l’isolement social des aînés, mais aussi à rapprocher ces deux groupes de citoyens, qui ont intérêt à mieux se connaître et à s’entraider.

Du côté de la sécurité alimentaire et de l’Échangerie, plusieurs occasions de bénévolat et d’implication citoyenne seront proposées aux jeunes et aux moins jeunes. Cela concernera tant la collecte ou la préparation des aliments que le soutien à domicile. L’organisme Solidarité citoyenne Portneuf, qui porte ces deux initiatives communautaires, pourra également mettre en relation des citoyens ayant des besoins ou des motivations complémentaires. De plus, la TCAP mise beaucoup sur la nouvelle plateforme de bénévolat, le QG de Portneuf, pour favoriser ces maillages.

D’autres propositions

La porte est grande ouverte pour d’autres propositions et collaborations. D’ailleurs, des réunions sont déjà au programme avec les relayeurs qui proviennent des municipalités de la MRC de Portneuf. « Le sort de nos aînés portneuvois nous préoccupe grandement et leur bien-être concerne tous les maires de la MRC de Portneuf. Cette subvention vient donc bonifier les services offerts et on ne peut qu’applaudir cette annonce », a souligné Bernard Gaudreau, préfet de la MRC de Portneuf.

Michel Fleury, président de la Table de concertation des aînés de Portneuf, aimerait concrétiser ces efforts avant l’automne. « Comme projet, c’est un bel exemple de complémentarité et d’intégration. Nous, la Table des aînés, on n’organise pas d’activités. Notre rôle, c’est de mettre ensemble des gens et des organismes pour qu’eux prennent en charge des programmes d’activités à l’intention des aînés », a-t-il ajouté.

Photo : Michel Fleury (président de la Table de concertation des aînés de Portneuf), Vincent Caron (député de Portneuf) et Jacynthe Drolet (coordonnatrice de projets à la Table de concertation des aînés de Portneuf). Crédit : courtoisie, bureau de Vincent Caron, député de Portneuf.