BBQ : un peu d’histoire et quelques conseils

BBQ : un peu d’histoire et quelques conseils

Le beau temps pointe le bout de son nez et, si ce n’est pas déjà fait, vous allez sûrement sortir votre barbecue bientôt. Il est fréquent de penser que cet instrument de nos plaisirs estivaux est relié à la découverte du feu et la cuisson des premiers aliments. Cependant, ce n’est pas tout à fait le cas.

En fait, le BBQ, tel que nous le connaissons aujourd’hui, provient de la rencontre des premiers colons européens, probablement espagnols, avec la tribu des Taïnos, qui vivait dans les îles des Caraïbes. Ces gens utilisaient des grilles suspendues au-dessus des feux pour s’assurer que les aliments demeuraient à une bonne distance du sol et des prédateurs. La fumée avait également l’avantage d’éloigner les insectes et de permettre une meilleure conservation de la nourriture. Alléchés par cette technique, les colons espagnols ont importé le concept et le barbecue s’est répandu à travers le continent européen au XVe siècle.

Pour ce qui est de l’origine du mot « barbecue », plusieurs théories existent. La plus plausible semble être encore reliée à la tribu des Taïnos qui utilisaient le mot « barbacoa » pour nommer leur grillage de bois. D’ailleurs, le terme « barbacoa » signifierait « la viande d’un animal cuit en entier » dans cette langue arawak des Antilles. Cette appellation aurait donc été ramenée afin de désigner ce mode de cuisson. Petit à petit, le terme s’est répandu dans toute l’Europe et a été adapté pour devenir barbecue. D’ailleurs, il se prononce de la même manière en français, en italien et en anglais.

Cependant, avant de faire cuire vos premiers steaks de la saison et de raconter cette histoire, un petit ménage de votre BBQ sera une option intéressante. Il est conseillé de nettoyer les grilles et le boîtier du barbecue avec de l’eau tiède et du savon doux. Avant d’allumer le barbecue, une inspection des brûleurs, des raccords et des allumeurs est recommandée. Si vous constatez la présence de fissures, de trous ou encore de la corrosion, il faut remplacer ces éléments. Pour les brûleurs, les flammes devraient être bleues et ne pas sortir de tous les côtés.

Il faut aussi savoir que les bombonnes défectueuses, bosselées ou âgées de plus de dix ans doivent être retirées de la circulation. De plus, elles doivent être maintenues debout, en tout temps, afin que le propane gazeux soit constamment en contact avec la soupape de sûreté, de manière à minimiser les risques en cas de fuite.

Pour ce qui est du démarrage, ouvrez toujours le couvercle du barbecue avant d’allumer le gaz. S’il ne s’allume pas du premier coup, éteignez-le immédiatement. Patientez quelques minutes avant de réessayer.

Maintenant à vos spatules et bon appétit !

Photo: Crédit, Pexels