Une nouvelle pièce pour la chanteuse Karolan Boily

Une nouvelle pièce pour la chanteuse Karolan Boily

SAINT-RAYMOND | Après avoir lancé son premier EP il y a un an, intitulé Les Éclats de verre en résistance, la chanteuse raymondoise Karolan Boily est de retour avec une nouvelle chanson.

Les mois suivants la sortie de son mini-album, la chanteuse a su se démarquer sur les ondes d’ICI Musique et SiriusXM.

La pandémie ayant rompu son élan artistique, Karolan a donc décidé de boucler la boucle de manière symbolique avec sa nouvelle pièce. Cette dernière, intitulée Aurores boréales II, est une catharsis post-rock qui présente des rythmes accrocheurs et une belle voix blessée.

Un pont entre deux étapes

Aurores boréales II se veut aussi la représentation de la transition entre deux étapes de sa vie affective.

Si son EP dépeignait une évolution émotionnelle à la suite d’un échec amoureux, Aurores boréales II représente la pièce manquante de cette histoire un peu plus ardue.

Cette œuvre très personnelle pour la chanteuse filtre à la fois l’harmonie et le chaos.

« Dans la première chanson du même titre, Aurores boréales [issue du EP], je posais mon regard sur une personne plongée dans l’obscurité. Aurores boréales II est le triste constat de son immobilisme et de sa tourmente quelques années plus tard », explique Karolan Boily.

« J’ai eu besoin de me libérer de la culpabilité que je ressentais par rapport à cette relation très malsaine. Ça m’a permis de retrouver une paix intérieure », ajoute-t-elle.

Une fois de plus, Karolan a fait appel à l’aide de Nikolas Benoit-Ratelle, avec qui elle a co-réalisé son premier EP.

Au cours de son processus créatif, la chanteuse s’est inspirée de la musique du groupe américain Son Lux, du groupe folk rock Bon Iver et de l’interprète et parolière californienne Banks.

Aurores boréales II est disponible sur toutes les plateformes digitales.

Photo: Courtoisie