À vos motos !

À vos motos !

Pour plusieurs, l’arrivée du printemps est le signe du retour de leur deux roues sur les routes. Cependant, avant de prendre le chemin, il est conseillé de faire quelques vérifications sur sa moto. La prudence est également de mise lors des premières balades, car la chaussée peut cacher certains pièges.

Pour un bon redémarrage de votre moto, il est primordial de vérifier l’état de sa batterie et, si nécessaire, de procéder à une recharge, de préférence avec un chargeur intelligent. Il est aussi conseillé d’inspecter le niveau des fluides de votre cylindrée. Idéalement, l’huile du moteur devrait être changée et cela devient primordial si vous constatez une couleur blanchâtre de l’huile, qui est un signe d’humidité due à la condensation.

Vous pouvez également contrôler le niveau de l’huile des freins et celui de la boîte de transmission ainsi que le liquide de refroidissement. Si certains systèmes fonctionnent à l’aide de câbles, il faut en vérifier la tension ainsi que la lubrification.

Ce n‘est pas terminé, il vous reste à examiner l’état de votre chaîne ou de la courroie d’entraînement ainsi que les pneus. Pour ces derniers, il faut surveiller le témoin d’usure, la pression de l’air et les signes de dégradation prématurée ainsi que la bande de roulement.

Il est aussi suggéré de constater visuellement que tous les systèmes de lumières fonctionnent. Pour compléter une bonne inspection visuelle, vous pouvez aussi laver votre moto. Cela aura peut-être pour effet d’attirer votre regard sur un point en particulier. Dans tous les cas, si vous avez un doute, il est préférable de contacter le professionnel de votre atelier de réparation. Vous pouvez aussi lui confier l’inspection de votre moto et ainsi obtenir un bilan complet.

Avant de prendre la route, vous pouvez faire quelques tests afin de vous assurer que les commandes répondent bien à vos attentes. Lors de la première balade, il ne faut pas oublier non plus que votre moto a été remisée pendant un certain temps. Un rodage de quelques dizaines de kilomètres, avant une utilisation normale, est donc recommandé.

C’est une chose de prendre soin de sa moto, mais il faut aussi se protéger soi-même. En début de saison, l’asphalte est encore froid et beaucoup de sable se retrouve encore sur les routes. Les pneus ne sont donc pas en pleine adhérence. À cela, viennent s’ajouter des hasards de la route comme les nids de poule qui peuvent causer des surprises.

Il est également important de demeurer vigilant face aux autres usagers de la route, car ils n’ont pas croisé de motos depuis déjà plusieurs mois. Il en va de même pour vos réflexes et vos habitudes qui ont assurément besoin d’un peu de pratique avant de revenir à 100%.

De plus, pour améliorer votre visibilité auprès des autres conducteurs, plusieurs ignorent que les motocyclistes peuvent utiliser les feux de route durant le jour. En effet, vous pouvez utiliser les feux de route (les « hautes ») le jour sans avoir à en diminuer l’intensité. Toutefois, vous devez utiliser les feux de croisement (les « basses ») lorsque vous suivez un véhicule à moins de 15 mètres.

Bonne saison, bonne route et soyez prudent !

photo: Unsplash