Plus de 300 000 $ pour soutenir l’intégration des immigrants

Plus de 300 000 $ pour soutenir l’intégration des immigrants

SAINT-BASILE | Jusqu’à présent, ce sont près de 200 adultes et enfants issus de l’immigration que l’organisme Accès Travail Portneuf a aidé à s’intégrer dans la MRC de Portneuf lors de la dernière année. « Ça prend plus qu’un voisin qui te dit je vais t’expliquer comment ça fonctionne à la caisse populaire. […] Ça prend justement une équipe qui travaille pour ça », souligne le député de Portneuf, Vincent Caron qui a annoncé l’octroi d’une aide financière de 308 466 $ pour Accès Travail Portneuf.

Dans le cadre du Programme d’accompagnement et de soutien à l’intégration (PASI), cette aide financière, échelonnée sur une période de trois ans (2020-2023), permettra à l’organisme de mener à bien sa mission d’intégration des nouveaux arrivants. À ce jour, ce sont six personnes qui se dévouent à l’immigration dans Portneuf.

Grâce au PASI, Accès Travail Portneuf pourra entre autres assurer son aide à l’accueil et à l’intégration des personnes immigrantes, poursuivre la tenue d’ateliers Objectif intégration et continuer le programme de jumelages. « On a complété presque neuf mois de la première année du PASI et déjà […] on a dépassé les cibles. On avait prévu faire 25 jumelages et on est rendu à 28 et ça continue », confie Claire Fleury, directrice générale d’Accès Travail Portneuf.

Demeurer attractif

Avec la ville de Québec à proximité et la barrière de la langue un peu plus présente, il est important pour Accès Travail Portneuf de créer un sentiment d’appartenance auprès des immigrants qui viennent s’installer dans Portneuf. « On a remarqué depuis quelques années qu’on a de plus en plus d’immigrants non francophones ou francophones, mais provenant ailleurs que de l’Europe. Ce qui fait [en sorte] que les défis de l’intégration sont plus élevés », indique Alain Blanchette, membre du conseil d’administration d’Accès Travail Portneuf.

« L’un de nos défis c’est de demeurer attractif. […] Quand on est immigrant, on a plus tendance à vouloir aller dans un grand pôle alors que quand l’on vient dans Portneuf on découvre toutes ses richesses puis on se rend compte qu’on peut vraiment faire une très belle vie », mentionne le député de Portneuf.

« Ce sont de beaux défis pour une communauté parce que je trouve ça très enrichissant pour Portneuf d’avoir ces nouveaux arrivants-là qui débarquent ici et qui parfois vont démarrer des entreprises ou qui vont combler des emplois très importants sur le territoire », ajoute M. Blanchette.

Au dernier recensement en 2016, la MRC comptait 790 immigrants. « Là, c’est sûr qu’on doit péter le mille », estime Alain Blanchette.

Photo: De gauche à droite, Alain Blanchette, membre du conseil d’administration d’Accès Travail Portneuf, Claire Fleury, directrice générale d’Accès Travail Portneuf et Vincent Caron, député de Portneuf. Crédit: Courtoisie, bureau de Vincent Caron député de Portneuf.