COVID-19: Une première dose pour tous d’ici le 24 juin

COVID-19: Une première dose pour tous d’ici le 24 juin

QUÉBEC | D’ici le 24 juin, tous les Québécois qui souhaitent se faire vacciner contre la COVID-19 recevront leur première dose. C’est ce qu’a avancé le Premier ministre François Legault en point de presse.

Jusqu’à présent ce sont 9 % des Québécois qui ont reçu une première dose du vaccin contre le coronavirus. « On a une belle organisation, d’ici la mi-avril, on pense avoir vacciné toutes les personnes de 65 ans plus avec une première dose », indique le Premier ministre.

Le gouvernement a aussi annoncé une modification à sa stratégie de vaccination. Les personnes ayant un handicap physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme et vivant dans les RI-RTF pourront être vaccinées en priorité. Il en va de même pour les personnes lourdement handicapées, qui le seront à domicile.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé a, pour sa part, tenu à rassurer la population sur le vaccin Astrazeneca. « Ce n’est pas un lot qui est venu au Canada. Le vaccin est efficace et de qualité », soutient Christian Dubé.

« Tous les vaccins approuvés par Santé Canada sont bons, peu importe lesquels », ajoute-t-il.

Ce dernier a d’ailleurs précisé que le refus du vaccin d’Astrazeneca varie de 1 à 2 %.

Le ministre de la Santé a également souligné qu’il recevra dans les prochains jours sa première dose de vaccination. « Ça va me faire plaisir de recevoir un Astrazeneca s’il y a lieu », mentionne M. Dubé.

Tous les élèves du secondaire en présentiel

À compter du 22 mars, tous les élèves du secondaire qui se trouvent en zone orange pourront retourner à temps plein en présentiel dans les classes. Les secondaires 3 à 5 pourront donc se joindre aux secondaires 1 et deux, qui eux y étaient déjà.

Trois régions passent au jaune

Le Premier ministre Legault a également annoncé le passage de trois régions en zone jaune dès le 26 mars, soit la Gaspésie-Île-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec. Ces dernières pourront dès lors se prévaloir du couvre-feu et se rassembler avec une limite de deux familles.

Pour la grande région de Montréal, le couvre-feu sera étendu jusqu’à 21 h 30, histoire que tous puissent profiter davantage de la luminosité plus présente en raison du changement d’heure.

Malgré ces assouplissements, le Directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda a voulu faire comprendre à la population que les différents paliers d’alerte n’ont plus les mêmes significations que lors de leur instauration. « On n’est plus dans le même orange et dans le même jaune, on n’est plus dans la même situation épidémiologie [qu’à l’automne] », précise-t-il.

Photo principale: Archives InfoPorneuf