Rivière Sainte-Anne: Travaux de prévention des inondations

Rivière Sainte-Anne: Travaux de prévention des inondations

SAINT-RAYMOND | Le printemps approche rapidement et la Ville de Saint-Raymond a déjà engagé ses mesures dans le but de se protéger en vue de la saison des inondations. Deux autres projets sont également en préparation pour la réalisation de futurs travaux sur la rivière Sainte-Anne.

Dans un premier temps, les employés de la Ville ont excavé un total de 400 mètres de glace dans les champs qui sont à proximité de la fromagerie Saputo. Les travaux ont nécessité 10 heures de travail afin de creuser deux chenaux. L’opération facilitera la circulation de l’eau sous le ponceau de la route 367 et dans les champs.

La pelle araignée bientôt en action

Par ailleurs, les travaux de la pelle araignée sur la rivière Sainte-Anne devraient débuter aux alentours du 20 mars. La pelle amorcera son travail dans le secteur de l’embouchure de la rivière Bras-du-Nord, à environ 100 mètres en amont du pont de Fer.

Structures de freinage des glaces

La Ville de Saint-Raymond a également procédé à l’octroi d’un mandat, pour des services professionnels, dans le cadre des travaux de construction de structures de freinage des glaces sur la rivière Sainte-Anne. L’entreprise Environnement Nordique a été mandatée pour réaliser les plans et devis des structures qui prendront place à environ 5 km en amont du centre-ville. Les travaux pourraient être réalisés en 2021.

Une future étude d’impact

Un autre mandat a été octroyé pour la préparation d’un avis de projet relatif au dragage de certains secteurs de la rivière Sainte-Anne. Le Groupe Synergie procédera à la conception de l’avis, qui concerne une future étude d’impact sur l’environnement pour le dragage de la rivière. Le principal secteur visé est celui entre le Parc riverain de la Sainte-Anne et le pont de Fer. Des hauts-fonds y sont présents et nuisent à la fluidité de la rivière.

Photo principale: Deux chenaux ont été creusés afin de faciliter la circulation de l’eau sous le ponceau de la route 367. Crédit: Courtoisie, Ville de Saint-Raymond