Ubald Distillerie: Patates Dolbec se lance dans les spiritueux

Ubald Distillerie: Patates Dolbec se lance dans les spiritueux

SAINT-UBALDE | Une première vodka de pommes de terre au Québec, conçue à Portneuf. C’est ce que compte offrir Ubald Distillerie, dès le printemps prochain, sur les tablettes de la SAQ. Filiale de Patates Dolbec à Saint-Ubalde, la nouvelle distillerie prévoit également offrir des gins et du whisky.

C’est la passion du directeur général de Patates Dolbec, Hugo D’Astous et de sa conjointe Pascale Vaillancourt, qui a mené à la naissance d’un tel projet. « Ce sont des passionnés de spiritueux depuis plusieurs années. Ils préparent leurs vacances en fonction de ça, ils sont allés en Écosse et à plein d’autres endroits pour visiter des distilleries et prendre des cours », mentionne Josée Petitclerc, coordonnatrice et responsable marketing chez Ubald Distillerie.

Les quatre fondateurs d'Ubald Distillerie produiront fièrement des spiritueux à saveurs locales. Crédit: Courtoisie, Ubald Distillerie

Regroupant quatre fondateurs, Stéphane Dolbec, Josée Peticlerc, Hugo D’Astous et Pascale Vaillancourt, Ubald Distillerie désire créer des spiritueux de qualités tout en mettant de l’avant la municipalité de Saint-Ubalde. « C’est pour ça entre autres qu’on s’appelle Ubald Distillerie, on voulait vraiment mettre le village sur la map », lance Mme Petitclerc.

« Le choix des vodkas, la gamme c’est la Route 363, qui est la route qui passe en avant de la Distillerie. Mais c’est aussi la route qui a vu naître Patates Dolbec et qui voit naître Ubald Distillerie, c’est la route qui relie nos terres et les producteurs ensemble, donc c’est important (pour nous) »

Depuis maintenant deux ans, cette équipe travaille à mettre en œuvre ce projet de 2,5 M$. « Où l’on a établi la distillerie c’était un entrepôt de pommes de terre transformées. Donc on a mis beaucoup de temps puisqu’il a fallu faire un agrandissement pour faire entrer les tours de distillations et ensuite choisir et commander tous nos équipements qui viennent d’Italie », confie Josée Petitclerc.

Crédit: Facebook, Ubald Distillerie

La pandémie aura bien évidemment ajouté son grain de sel à l’entreprise. L’impossibilité de voyager aura obligé l’équipe de Patates Dolbec à construire et mettre en place elle-même ses équipements. « Notre stock est arrivé en retard et les gens [d’Italie] étaient supposés venir nous installer tout ça. Pour ça, je veux vraiment lever mon chapeau à toute la gang de chez Dolbec qui a travaillé vraiment fort pour qu’on construise nous-même notre distillerie même si on ne connaissait pas ça. […] Ça nous a retardés, mais en même temps ça va être un avantage parce qu’on sait exactement comment tout fonctionne de A à Z », soutient la coordonnatrice et responsable marketing.

« Au bout de la ligne, on est vraiment fier de tout ça. On est en contrôle s’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas bien ou qui brise on a du monde qui connaît (exactement) comment ça fonctionne, alors on va pouvoir se débrouiller »

De la patate à la bouteille

Ce qui distingue Ubald des autres distilleries québécoises est la production de son propre alcool neutre pour la création de ses spiritueux. « Toutes les étapes sont faites chez nous ici. On récolte tous nos produits à proximité et on s’occupe de faire la fermentation et la distillation complète et d’ajouter les aromates. Tout est fait ici, c’est un produit 100 % québécois et même très local », explique-t-elle.

De manière générale, une bouteille de vodka de 750 ml nécessite l’utilisation de 12 à 16 lb de pommes de terre.

D’ailleurs, la vodka d’Ubald Distillerie sera entièrement produite avec des pommes de terre qui ne pouvaient pas être utilisées pour la transformation. « On voulait en réutiliser pour leur donner une valeur ajoutée. C’est de là qu’est partie l’idée de s’unir ensemble et de former l’entreprise Ubald Distillerie pour pouvoir produire des spiritueux à base de pommes de terre », confie Mme Petitclerc.

« Depuis 1967 qu’on est dans le monde de la pomme de terre et de l’agriculture, donc on apporte une autre vision à l’agriculture. (…) Je pense que c’est vraiment l’fun »

Une vodka unique et haut de gamme

Ce n’est pas sans savoir qu’Ubald Distillerie sera la première à se lancer dans la production de vodka à base de pommes de terre. Une des raisons réside dans le processus de distillation qui est plus long que si l’on prend du maïs. « Il y a plusieurs distilleries qui ne produisent pas leur alcool neutre, elle vient de l’Ontario ou d’ailleurs. Il y en a d’autres qui produisent elles-mêmes leurs grains. […] Chez Patates Dolbec on a la matière première », précise la coordonnatrice et responsable marketing.

Une différence qui transparaît aussi dans le goût de la vodka. « Un alcool à base de pommes de terre c’est très doux en bouche, c’est très onctueux. […] », ajoute-t-elle.

D'ici le printemps, les Portneuvois pourront retrouver en SAQ la nouvelle vodka d'Ubald Distillerie. Crédit: Courtoisie, Ubald Distillerie

Au moment de notre entretien, Ubald Distillerie en était à tester différentes recettes pour sa vodka de pommes de terre pour ensuite l’a présenté à la SAQ à la mi-janvier.

Faire vivre une expérience unique

Ouverture prévue pour la mi-mai, la boutique d’Ubald Distillerie regroupera tout ce dont il est nécessaire pour réussir de bons cocktails. Des visites VIP sont également prévues pour le public qui souhaite découvrir les lieux de A à Z. « On a envie de faire vivre une expérience aux gens et qu’ils comprennent aussi tout l’envers du décor. […] On veut vraiment que les gens viennent et sachent exactement [ce qu’on fait] et l’on est direct à côté des terres, ils pourront voir ce que l’on va semer à côté de la distillerie », souligne la coordonnatrice et responsable marketing.

Bientôt sur toutes les lèvres, les produits d’Ubald Distillerie s’empeigneront des différentes saveurs de la région, notamment avec les aromates des futurs gins. « On prend soin de tout regarder ce qui se fait dans la région de Portneuf et la Mauricie. […] On veut faire des collaborations avec les producteurs de notre coin, ça c’est certain, c’est une priorité même parce que l’objectif c’est de démontrer tout ce qui se passe dans notre communauté et les belles choses qui sont faites, les entrepreneurs et les entreprises », insiste Josée Petitclerc.

Photo principale: Facebook, Ubald Distillerie