Germain Julien publie un livre sur les « Gens inoubliables de Pont-Rouge »

Germain Julien publie un livre sur les « Gens inoubliables de Pont-Rouge »

PONT-Rouge | L’auteur Germain Julien vient de publier un livre de plus de 250 pages sous le titre Gens inoubliables de Pont-Rouge.

L’œuvre historique de M. Julien se divise en grands chapitres sur les thèmes des associations, des grandes familles pionnières, des fabriques de machines agricoles, des manufactures de papier, et sur la vie des gens de Pont-Rouge, tant ruraux que villageois.

Dans une douzaine de champs d’action sociale et communautaire, une soixantaine d’associations ont été formées de 1869 à 1969. On y retrouvait des sociétés de tempérance, des associations pieuses, des coopératives, des associations professionnelles, des sociétés musicales, des sociétés de prévoyance, des associations éducatives, des associations de bienfaisance, des groupements récréatifs, des syndicats ouvriers, des associations patriotiques et amicales.

Ces organismes ouvraient la porte à des postes de direction permettant à leurs titulaires d’augmenter leur prestige et leur influence en tant qu’agents de changement social.

« Ces groupements étaient véritablement des écoles populaires de formation de nouveaux leaders à l’action collective », commente M. Julien.

De tels postes locaux débouchaient souvent sur des implications dans des organismes régionaux ou provinciaux, et également dans des institutions administratives comme la fabrique, la municipalité et la commission scolaire.

Les grandes familles pionnières enracinées à Pont-Rouge sont le sujet du chapitre suivant. On parle ici des trois grandes familles que sont les Leclerc, les Bussières et les Paquet pour lesquelles on dénombre globalement 1 613 descendants de 1870 à 2005.

On y découvrira leurs lieux d’établissement initial des décennies (60 à 80 ans) avant la fondation officielle de Pont-Rouge en 1867. Photos des maisons ancestrales, transmission du patrimoine foncier et immobilier, descendants des pionniers et renseignements sur leur postérité sont au nombre des sujets traités.

Le chapitre traite aussi des actions d’éclat de ces gens dans leur profession, et leur participation à la gestion des associations et administrations à titre de conseiller municipal, de commissaire d’école ou de marguillier.

Des auteurs se sont joints à M. Julien pour développer certains thèmes. Jean-Guy Jobin trace un portrait des gens du village au début des années 1940. Simonne Leclerc Carpentier relate la vie dans les rangs à l’aube du 20e siècle.

Gens inoubliables de Pont-Rouge  est en vente au prix de 20 $ au presbytère de Pont-Rouge et à la Société d’histoire, tél. 418 563-4911.

Photo principale: La couverture du livre de Germain Julien. Crédit: Courtoisie