Secondaire 5: Rencontre profitable avec Vincent Caron

Secondaire 5: Rencontre profitable avec Vincent Caron

SAINT-RAYMOND | À la lumière du cri du cœur de François Girard et Jade Lesage, le député de Portneuf, Vincent Caron, les a rencontrés le 27 novembre dernier, via la plateforme Zoom, avec le reste de leur groupe-bulle.

« J’ai lu la publication Instagram [de François], avec 40 000 mentions j’aime et 16 000 partages, c’est impressionnant. […] Il a su rejoindre beaucoup de jeunes. […] Cette jeunesse il faut l’écouter, il faut l’accompagner c’est notre richesse de demain, notre force de vivre », commente le député de Portneuf.

Même si les jeunes ont fait part de leurs inquiétudes et de leur stress, Vincent Caron retient de cette rencontre un échange constructif et dynamique. « L’ensemble des élèves m’ont fait part de solutions et de leur préoccupation principale, qui est la réussite. Cette réussite, elle les inquiète parce qu’il y a un niveau de stress qu’ils ne sont pas nécessairement capables de gérer, parce qu’ils n’ont pas l’expérience de vie pour le faire », souligne Vincent Caron.

Ce qui a le plus surpris le député de Portneuf a été de constater la démotivation de François Girard. « Je le connais un petit peu et c’est toujours quelqu’un de très enjoué. Lorsque j’ai su que c’était un des leaders du groupe et celui qui avait écrit notamment le post [Instagram] à l’intention du Premier ministre, je me suis dit, “voyons ce petit gars-là, qui habituellement est l’illustration de la joie de vivre” », confie-t-il.

Faire passer les messages

Le député a d’ailleurs assuré les élèves que les solutions soulevées lors de leur rencontre seront directement transmises au cabinet du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge. « Il y a des choses que moi je suis capable de faire, c’est de faire passer les messages. […] J’ai pris beaucoup de notes des échanges que j’ai eus avec les élèves. […] Je n’entrerai pas dans les détails, parce que je veux voir si elles sont, d’une part, exploitables et si on peut les mettre en place », indique M. Caron.

« Mon rôle c’est d’accompagner les élèves de Portneuf, mais idéalement, si on est capable d’amener des pistes de solutions qui pourront être mises en place pour l’ensemble des élèves du Québec ce serait formidable », conclut-il.

Photo principale, crédit: Courtoisie, bureau de Vincent Caron député de Portneuf