fbpx

Le SOS accueil a besoin de votre générosité

Le SOS accueil a besoin de votre générosité

SAINT-RAYMOND | Comme pour bien d’autres organismes, l’année 2020 du SOS Accueil a été grandement bouleversée. C’est donc avec une grande joie que les coprésidentes, Raymonde Gingras et Géraldine Doré, ont accueilli la nouvelle de la tenue de la Guignolée de la SDC.

Traditionnellement, la Guignolée de la SDC se déroulait sous la forme d’un pont payant d’une durée de 3 heures. Malheureusement, ce ne sera pas le cas cette année en raison des restrictions sanitaires. Par contre, les responsables de l’événement pour la SDC ont trouvé une autre solution.

Depuis le 12 novembre et jusqu’au 12 décembre, il est possible de faire un don dans tous les commerces participants du centre-ville de Saint-Raymond. Les gens peuvent donc laisser un peu de monnaie dans les traditionnelles chaudières jaunes de la Guignolée de la SDC.

Paniers de Noël

Tous les dons seront utilisés pour les paniers de Noël. « Les besoins sont là et on encourage les gens à donner davantage cette année, car nos revenus sont en baisse », indiquent Mme Gingras et Mme Doré. C’est que depuis le mois de mars, le SOS Accueil a été privé de la quête mensuelle qui se tenait à l’église, de ses deux portes ouvertes ainsi que de son encan. Ces trois activités rapportent annuellement plus de 15 000 $.

L’an dernier, plus de 225 familles ont profité du panier de Noël qui est composé d’une dinde et d’une bûche de Noël ainsi que de plusieurs autres produits alimentaires de base. « Nous savons que les besoins vont être plus élevés cette année, car nous avons déjà plus de 100 demandes », mentionnent les coprésidentes.

Arbre enchanté et collecte des pompiers

Une autre bonne nouvelle, la campagne de l’arbre enchanté des Chevaliers de Colomb se tient également à Laurier Québec. Le SOS Accueil a déjà recueilli les noms de 121 jeunes qui désirent recevoir un cadeau pour Noël. De plus, les pompiers de Saint-Raymond procéderont bientôt à la collecte de vos denrées non périssables et de vos dons en argent. Cela se fera le samedi 12 décembre, entre 9 h et 15 h, au Provigo et au Metro de Saint-Raymond.

Il est possible de laisser vos dons dans tous les commerces participants du centre-ville de Saint-Raymond. Crédit: Stéphane Pelletier

Le magasinage est ouvert

Annuellement, le SOS Accueil a plusieurs autres missions qui sont effectuées par ses équipes dévouées de bénévoles. Malgré la pandémie, il a été possible de maintenir l’aide alimentaire aux familles de mars à juin et de la poursuivre depuis août. Les services d’école et de vêtement ont été disponibles à la même date afin d’aider les étudiants qui ont des besoins à combler pour les appartements et les fournitures. Jusqu’à la fin octobre, le local situé au 125 rue des Ormes était uniquement ouvert les jeudis en après-midi. Maintenant, il est ouvert pour l’ensemble de la journée. En novembre, il a été possible d’ajouter le magasinage pour les articles de maison en le limitant à dix le nombre de personnes dans l’établissement. À partir de décembre, le SOS Accueil sera ouvert le mardi et le jeudi.

Tous les dons sont redistribués

« En septembre, avec neuf jours d’ouverture, nous avons aidé 61 familles uniquement avec l’aide alimentaire. Cela représente 85 adultes et 69 enfants. Un autre exemple avec le magasinage. En octobre dernier, ce sont 68 personnes pour un total de 1 676 items vendus, nappes vaisselles, vêtements et autres, car on a tout ce qu’un humain peut avoir de besoin », soulignent Mme Gingras et Mme Doré. En général, le prix des items peut varier entre 0,50 ¢ et 5 $ et les bénéfices sont retournés dans les œuvres de l’organisme. « Il n’y a aucun salaire à payer ni de frais d’administration. Tous les dons sont redistribués au complet », précisent-elles. En plus des dons monétaires, le SOS Accueil récolte tous les dons matériels. Les gens peuvent même déposer des livres.

50e anniversaire

Le début officiel des activités du SOS Accueil s’est fait en 1971 et l’année 2021 marquera son 50e anniversaire. « Si possible, on aimerait bien fêter cela, mais ce qui nous ferait le plus plaisir, c’est un agrandissement ou un nouveau local afin d’être plus fonctionnel, car on manque d’espace », soulignent les coprésidentes. Le message est lancé, mais avant tout, elles demandent aux gens de donner généreusement afin d’aider le plus de familles possibles à Noël. « D’ailleurs, si les gens ne peuvent pas laisser de dons dans les chaudières de la Guignolée, ils peuvent passer directement au SOS Accueil du lundi au jeudi en après-midi », concluent-elles.

Photo principale: Géraldine Doré et Raymonde Gingras sollicitent la générosité des gens pour la période des fêtes.  Crédit: Stéphane Pelletier