fbpx

Fraude au Home Hardware: « J’ai pilé sur mon orgueil et j’ai décidé de dénoncer »

Fraude au Home Hardware: « J’ai pilé sur mon orgueil et j’ai décidé de dénoncer »

SAINT-RAYMOND | Le 16 septembre dernier, la quincaillerie Home Hardware Jean Denis ltée de Saint-Raymond a été victime de fraude par carte de crédit. Une arnaque qui a coûté près de 3000 $ à l’entreprise familiale.

Les fraudeurs se font passer pour des entrepreneurs en construction supposément victimes de vol d’outils sur leur chantier. Ces derniers appellent donc en magasin pour rapidement remplacer les outils volés. Par la suite, des « employés du chantier » se présentent à la quincaillerie pour récupérer la marchandise.

Ce n’est qu’une fois la commande récupérée que le commerçant s’aperçoit que la transaction, effectuée plus tôt au téléphone, est désormais refusée.

« C’était un peu trop beau pour être vrai, vendre autant d’outils dans un seul panier à un client », confie Sophie Denis, propriétaire de la quincaillerie Jean Denis ltée.

« Ce qui arrive c’est que lorsque le commerçant accepte de prendre une carte et de la rentrer au TPV manuellement la responsabilité de l’entreprise est à 100 %. […] Ça fait en sorte que le commerçant, il n’est pas assuré de ça lui », ajoute-t-elle.

De plus en plus de commandes téléphoniques

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’avec la pandémie, il est de plus en plus fréquent que les clients procèdent par appel téléphonique pour effectuer leurs achats. « Il y a eu beaucoup de transactions qui se sont faites [par téléphone], parce que la personne ne voulait sortir de la maison […] et envoyait quelqu’un chercher la commande [pour elle]. Alors depuis les quatre derniers mois, il y en a eu beaucoup [des transactions de ce genre] », souligne Mme Denis.

Même si cette dernière n’était pas présente en magasin cette journée-là, la propriétaire de la quincaillerie prend la totale responsabilité pour ce qui s’est produit. « J’en prends la responsabilité parce que c’est moi le patron, mais il y a eu un manque de vigilance », affirme-t-elle.

Mme Denis assure que personne n’a été congédié à la suite des événements et que les employés sont désormais davantage sensibilisés à ce genre de situation.

D’ailleurs, selon cette dernière les fraudeurs n’en sont pas à leur premier rodéo puisque les employés de son magasin ont tout de même posé quelques questions aux fraudeurs. « C’est un réseau d’après moi qui est super bien organisé », estime-t-elle.

Dénoncer pour aider les autres

Jusqu’à présent, cette escroquerie a coûté cher à une quinzaine de quincailleries.

C’est en apprenant que le même stratagème a frappé dans deux autres quincailleries de la région, que Sophie Denis a décidé de passer à l’action et de dénoncer publiquement cette fraude. « Quand on a su que le BRM [de Saint-Raymond] et le Home Hardware de Donnacona c’étaient fait faire la même chose deux jours après nous, je me suis dit parles-en. […] J’ai pilé sur mon orgueil et j’ai décidé de dénoncer parce que je me disais, si on peut sauver d’autres entrepreneurs à ne pas se faire prendre », lance la propriétaire du Home Hardware de Saint-Raymond.

« Ça peut arriver à n’importe quel commerce […] c’est d’être prudent et vigilant. […] C’est triste, parce qu’en plus avec la COVID c’est déjà difficile un peu pour tout le monde de vivre ce qu’on a à vivre présentement », déplore Mme Denis.

Photo principale, crédit: Sarah Lachance

#Suivez-nous sur Instagram
Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur : les requêtes d’API sont retardées pour ce compte. Les nouvelles publications ne seront pas récupérées.

Connectez-vous en tant qu’administrateur et consultez la page des réglages d‘Instagram Feed pour plus de détails.