fbpx

Entreprises: Visioconférence sur les résultats de l’aide fédérale

Entreprises: Visioconférence sur les résultats de l’aide fédérale

SAINT-RAYMOND | Le vendredi 18 septembre, c’est tôt le matin que les intervenants étaient devant leur écran pour une visioconférence portant sur les résultats des moyens mis en place afin de contrer les effets de la pandémie sur les entreprises.

Notamment à l’écran, la secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique, Élisabeth Brière, a discuté de la question avec la copropriétaire du Roquemont, Mily Ouellet, et le président de la SADC de Portneuf, Maurice Marcotte, tous les deux attablés dans la salle de l’établissement hôtelier.

Dans Portneuf, l’aide s’est traduite par un montant global de 1 117 791 $ qui a rapidement été versé à 58 entreprises, via le Fonds d’aide et relance régionale FARR.

Selon Mily Ouellet, l’aide a notamment permis de donner de la formation aux employés sur les nouvelles mesures sanitaires. « Ça nous a permis d’éduquer sur le nouveau fonctionnement de notre société », commente-t-elle.

Sur un autre aspect : « On avait donné beaucoup de notre nourriture [lors de la fermeture du restaurant pendant le confinement], on n’avait plus rien pour repartir, nos frigos étaient vides. Ça nous a permis de racheter le matériel que ça prenait, car c’est beaucoup d’investissement quand tu repars une machine au complet ».

Notons que le Roquemont avait gardé sa micro-brasserie et ses facilités d’hébergement ouvertes pendant le confinement.

Les règles semblent d’ailleurs bien acceptées par la clientèle. « On a 500 personnes par jour qui passent, je n’ai jamais rien eu à dire à personne, les gens sont hyper respectueux et respectent les consignes. C’était super important pour nous de le faire comme il faut », précise Mily Ouellet.

« Vous êtes un exemple vivant du dynamisme des entreprises et c’est vraiment tout à votre honneur », a commenté la secrétaire parlementaire de Mélanie Joly à propos de son interlocutrice.

Le président de la SADC (Société d’aide au développement de la collectivité) Maurice Marcotte a bien sûr profité de l’occasion pour remercier la ministre, mais aussi l’équipe de la SADC. « Depuis le début de cette crise, [l’équipe] redouble d’efforts pour assurer le support nécessaire aux entrepreneurs du milieu et à l’initiation de projets structurants. On travaille tous ensemble pour que les entrepreneurs gardent confiance […] Nous savons que les nouveaux fonds ont eu un impact positif sur le niveau de soutien que nous avons pu offrir à nos entreprises locales », conclut-il.

Un mot sur le FARR, qui se veut une contribution fédérale pour aider les entreprises qui n’ont pu jusqu’à maintenant bénéficier de l’appui du gouvernement fédéral.

L’aide de la SADC et du CAE (Centre d’aide aux entreprises) est sous forme de fonds de roulement pouvant aller jusqu’à 40 000 $ ou sous forme de contribution financière non remboursable pour des besoins d’aide technique comme l’adaptation aux mesures sanitaires, le développement d’un plan financier de continuité ou l’adoption de technologies du commerce en ligne.

Photo principale: Gaétan Genois

#Suivez-nous sur Instagram
Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur : les requêtes d’API sont retardées pour ce compte. Les nouvelles publications ne seront pas récupérées.

Connectez-vous en tant qu’administrateur et consultez la page des réglages d‘Instagram Feed pour plus de détails.