fbpx

Pont-Rouge: C’est parti pour le Marché public

Pont-Rouge: C’est parti pour le Marché public

PONT-ROUGE | Malgré un début de matinée pluvieux, le soleil s’est montré le bout du nez pour l’inauguration du Marché public de Pont-Rouge le 12 juillet dernier. Pour une cinquième année, les producteurs et artisans se sont réunis dans le stationnement du centre récréatif Joé-Juneau.

 La pandémie aura obligé les membres du conseil d’administration de repenser complètement la structure et la logistique du Marché. « C’était beaucoup d’adaptation, mais on a un super comité et comme on dit l’union fait la force », souligne Anne-Sophie Paquet, présidente du conseil d’administration du Marché public de Pont-Rouge.

Crédit: Sarah Lachance

« On s’est bien divisé le travail et je pense qu’on a réussi à faire un beau résultat cette année, on respecte les mesures sanitaires sans être trop dans l’excès je dirais », ajoute-t-elle.

Parmi les changements qui ont dû être effectués, on compte l’ajout d’une remorque pour que tout l’équipement pour la mise en place des kiosques soit sur place. « Ça engendre moins de déplacements et on est [surtout] moins dépendant, parce que les années précédentes c’était un producteur qui transportait tout ça avec sa propre remorque », indique Mme Paquet.

Crédit: Sarah Lachance

Un sens unique a également été créé pour éviter le croisement entre les clients. Le lavage des mains reste un incontournable avant d’aller faire ses emplettes. « C’est certain qu’avec le MAPAQ ça l’évolue assez rapidement [par exemple] les dégustations ont été acceptées il y a seulement quelques jours, alors on suit ça de près », assure la présidente.

Des clients fidèles au poste

Cette dernière espère que la vague d’achat local se poursuivra tout au long de l’été. « C’est ça qui est l’fun à Pont-Rouge c’est que ce sont des gens qui reviennent chaque année et qui sont contents de parler aux producteurs », confie Anne-Sophie.

Crédit: Sarah Lachance

En plus des producteurs locaux, le Marché public de Pont-Rouge laisse aussi la place à des artisans de la région. Une belle offre complémentaire selon la responsable du Marché public. « On [les artisans] les accueille à bras ouverts, on pense que ça fait un marché beaucoup plus complet et ça fait découvrir des petits trésors », conclut-elle.

Photo d’en-tête: La présidente du conseil d’administration du Marché public de Pont-Rouge, Anne-Sophie Paquet (à droite sur la photo) représente aussi la troisième génération de la ferme Syldia de Neuville. Crédit:  Sarah Lachance

#Suivez-nous sur Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.