fbpx

Atelier Jules Roberge implante le plus grand bâtiment du Parc industriel

Atelier Jules Roberge implante le plus grand bâtiment du Parc industriel

SAINT-RAYMOND | Première conférence de presse depuis le début du confinement, jeudi matin dans le Parc industriel numéro 2 de Saint-Raymond. Et toute une annonce, puisque l’Atelier Jules Roberge est en train de construire ce qui sera le plus important bâtiment du Parc industriel.

C’est donc la pelletée de terre protocolaire qui avait lieu jeudi, réunissant élus et intervenants autour des propriétaires Jules Roberge et sa conjointe Isabelle Mathieu.

Atelier Jules Roberge est un manufacturier de grattes à neige, déjà installé depuis une vingtaine d’années à Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans. « Après 10 mois d’échange et de négociation, l’entreprise prend la décision finale de venir réaliser son projet d’expansion à Saint-Raymond », déclarait Richard St-Pierre, commissaire industriel pour la Corporation de développement de Saint-Raymond.

L’usine de 16 000 pieds carrés sera érigée sur un terrain de 160 000 pieds carrés à l’angle des rues des Forces et du Régiment, dans le cadre d’un projet de près de trois millions de dollars. Une vingtaine d’emplois y seront créés.

Même si l’équipement y entrera à la mi-août, ce n’est qu’au début de 2021 que la production y débutera.

« [Le commissaire industriel] Richard St-Pierre a facilité les choses, déclarait Jules Roberge. Il est venu carrément nous chercher. Il a fait un excellent travail   pour me donner le goût de m’installer dans une région que je connaissais un peu ».

M. Roberge a en effet un chalet à Sainte-Christine-d’Auvergne depuis 10 ans.

Il a fallu 10 mois de négociations, rappelait M. Roberge, « mais nous ça fait peut-être trois ans qu’on en parle entre nous ».

Quelle belle journée !

« Quelle belle journée dans la vie d’une communauté comme Saint-Raymond, à la suite d’une  brisure dans l’économie mondiale pour mener une guerre sanitaire, s’est réjoui le maire Daniel Dion sous un radieux soleil d’été. Dans un contexte de réouverture économique, c’est rafraîchissant, stimulant et inspirant de faire une pelletée de terre pour un merveilleux projet qui se met en branle ».

Le maire a souligné l’aide précieuse apportée par la MRC de Portneuf, qui administre plusieurs programmes d’aide, et son service de développement économique qui a fourni une aide précieuse et essentielle à l’implantation d’une nouvelle entreprise.

Via le Fonds de la région de la Capitale-Nationale, la MRC a apporté une aide de 100 000 $.

Tant le maire que le  commissaire industriel ont souligné la grande qualité des terrains du Parc industriel no 2, où on retrouve maintenant 17 entreprises implantées.

Atelier Jules Roberge a plus de 20 ans d’expérience dans la conception et la fabrication d’équipements industriel, agricole et résidentiel. L’entreprise est spécialisée dans la fabrication de grattes à neige pour les marchés résidentiel et commercial. Ses produits sont vendus via 150 concessionnaires autorisés au Québec. Consultez le site web atelierjulesroberge.com pour en savoir plus.

Photo: Un premier point de presse « à distanciation sociale », jeudi dans le Parc industriel numéro 2. Le maire Daniel Dion et l’homme d’affaires Jules Roberge ainsi que sa conjointe Isabelle Mathieu, partagent la première pelletée de terre, en compagnie du commissaire industriel Richard St-Pierre et le conseiller aux entreprises à la MRC de Portneuf, Mathieu Fortier. Aux extrémités, les députés Vincent Caron et Joël Godin. Photo Gaétan Genois

#Suivez-nous sur Instagram