fbpx

«Le harceleur»: un premier roman pour Luc Tremblay

«Le harceleur»: un premier roman pour Luc Tremblay

SAINT-RAYMOND | Pour son premier roman, Luc Tremblay a décidé de s’adonner à l’exercice littéraire de l’autofiction. Le lancement de son livre, Le harceleur, s’est déroulé le 6 février dernier au centre multifonctionnel Rolland-Dion.

À travers son roman de 324 pages, M. Tremblay raconte l’histoire de Roger Bellemare, enseignant de profession. Ce dernier a été l’objet d’une plainte pour harcèlement psychologique au travail. S’enchaînent ensuite toutes les procédures judiciaires effectuées afin de tenter de regagner son travail.

« Les événements qui se passent sont fictifs, mais tous les faits sont réels », mentionne l’auteur.

Écrire pour se libérer

Grâce au processus de l’écriture, Luc Tremblay constate l’effet libérateur qu’il lui a procuré. Parfois vive en émotions, l’auteur constate tout de même un regard positif sur l’ensemble du résultat. « Ça été graduellement de moins en moins difficile », confie-t-il.

Ce dernier avoue également que l’aventure littéraire qu’il a vécue n’aurait pas été la même sans la précieuse aide de sa conjointe Sylvie Barrette.

Luc Tremblay en a profité pour dédicacer quelques exemplaires de son roman. Crédit: Sarah Lachance

Une recherche assidue de collecte d’informations, qui s’est répartie à travers le couple et qui se traduit à travers plus de 300 pages de notes de sténographie et 250 documents de tout ordre.

Démocratiser le harcèlement

Avec son premier roman, M. Tremblay souhaite parvenir à sensibiliser davantage les gens sur le harcèlement psychologique au travail. « J’aimerais […] travailler dans la sensibilisation. […] Je pense que je serais assez bien outillé pour conseiller les gens dans ce genre de situation là », souligne l’auteur.

Quant à l’éventuelle possibilité d’un deuxième roman, l’auteur ne ferme pas la porte. « C’est possible… », laisse-t-il planer.

Les personnes qui désirent se procurer le roman Le harceleur peuvent le faire à la librairie de Donnacona au coût de 30 $. D’autres exemplaires sont aussi disponibles à la librairie La Liberté à Québec et certaines succursales de la librairie Pantoute. Il est aussi possible de contacter directement M. Tremblay au 418-340-1640 pour en avoir un exemplaire.

Photo: Sarah Lachance

#Suivez-nous sur Instagram