fbpx

La pêche sur glace dans Portneuf

La pêche sur glace dans Portneuf

Pêcheur d’ombles de fontaine depuis sa tendre enfance, c’est en parcourant les plans d’eau du comté de Portneuf que Jasmin Perreault a appris à taquiner d’autres espèces de poissons. Maintenant collaborateur depuis 2017 au magazine Sentier Chasse-Pêche ainsi qu’auteur du livre Guide d’initiation : la pêche au Québec, il espère continuer de vivre sa passion encore longtemps.

La pêche sur glace devient de plus en plus populaire auprès des adeptes ainsi que des jeunes familles. Aller pratiquer la pêche blanche aide bien des Québécois à apprécier l’hiver, la saison la plus difficile des quatre.

Dans notre beau grand comté de Portneuf, des centaines de lacs et rivières sont accessibles et disponibles pour la pêche de printemps, d’été et d’automne. Par contre, l’hiver, bien peu d’étendues d’eau connaissent une saison prolongée de pêche. Les raisons sont simples.

Tout d’abord, laisser les poissons en paix l’hiver réduit la pression de pêche qu’ils ressentent pendant tout le reste de l’année, ce qui leur permet de se nourrir et de vivre sans crainte d’être capturés.

Cela garde les populations de poissons à un niveau acceptable. De plus, certains poissons s’activent considérablement lors de la saison froide, ce qui les rend plus vulnérables à la capture. Le touladi, pour ne nommer que cet exemple frappant, passe ses étés dans les profondeurs des lacs aux eaux claires du Québec et demande passablement d’équipement pour espérer le capturer. L’hiver, il remonte vers la surface et nage parfois dans moins de cinq pieds d’eau, n’hésitant pas à attaquer tout ce qu’il trouve au passage. Les lacs qui contiennent du touladi (omble gris) sont donc fermés pendant l’hiver, sinon ce poisson pourrait risquer de disparaître.

Dans le comté, voici les lacs où on peut pêcher l’hiver venu.

 

Lac à la Hache, St-Ubalde

Dans ce lac, on retrouve l’omble de fontaine. Depuis quelques années, des bénévoles organisent un événement de pêche blanche avec ensemencement dans le but d’aider les élèves de l’école primaire de la Morelle à ramasser des fonds pour les élèves du troisième cycle. Ce festival, qui a lieu habituellement au début du mois de février, vaut la peine de s’y attarder. Allez-y avec vos jeunes!

Lac Sept-Îles, St-Raymond

Ce lac contient de l’omble de fontaine et de la truite arc-en-ciel, mais en petite quantité. La perchaude et le crapet-soleil viendront davantage taquiner vos leurres.

 

Lac Sergent, Lac Sergent

La perchaude est présente dans ce lac. Il y a aussi une population de maskinongés et d’achigans à petite bouche, poissons qui sont plus difficiles à capturer par temps froid.

Lac Simon, St-Léonard

De belles palettes de perchaudes peuvent être capturées pour ceux qui n’hésitent pas à se déplacer pour les dénicher.

Réserve faunique de Portneuf (lac Proulx, lac Lindsay)

Que vous résidiez en chalet ou que vous vouliez passer une journée au grand air, la réserve faunique de Portneuf offre la pêche blanche sur quelques lacs de son territoire. L’omble de fontaine est roi et maître à cet endroit et la pêche est tout de même accessible et facile.

Lac Sept-Îles, St-Ubalde (secteur des lacs)

Ce lac est difficile d’accès, sauf si vous possédez une motoneige. Perchaudes et ouitouches sont les poissons qui ont la plus grande volonté de mordre à l’hameçon.

N’hésitez pas à essayer de capturer d’autres espèces de poissons!

Photos gracieuseté Jasmin Perreault

 

#Suivez-nous sur Instagram