fbpx

Motoneige: des transmissions durables grâce au savoir-faire d’un Raymondois

Motoneige: des transmissions durables grâce au savoir-faire d’un Raymondois

SAINT-RAYMOND | Les adeptes de motoneiges seront contents d’apprendre que dans le Parc industriel numéro un à Saint-Raymond existe une solution à leur possible problème de transmission. Grâce au travail de Christophe Paquet de chez Développement SCP, le défaut de la pièce n’est plus que chose du passé.

De 2009 à 2019, les modèles de motoneiges de type expédition skandic présentent un problème de conception en ce qui concerne le changement de vitesse dans la transmission. Christophe Paquet est parvenu à trouver une solution à ce problème en réusinant l’embrayage différemment sur la pièce d’origine.

« Il y a une usure qui était tout le temps constante dans l’embrayage, ce qui fait qu’elle [la transmission] débarque lorsqu’on roule. Nous ont [s’arrange] pour qu’il n’y ait plus d’usure et de friction », explique le jeune homme.

Ce sont d’abord les concessionnaires de véhicules de loisir de la région qui l’ont approché. « Ça fait environ trois ans qu’on nous avait approchés, mais on n’a pas trop mis l’accent là-dessus [à ce moment-là], parce qu’on était en démarrage d’entreprise avec mon père. […] Puis, il y a environ un an et demi, étant donné que le problème ne se réglait pas [on s’est mis là-dessus] », indique Christophe Paquet.

Une nouvelle possibilité qui causera certainement moins de maux de tête aux motoneigistes qui ne sont plus couverts par leur garantie. À savoir que le prix d’une transmission neuve se détaille à environ 2 500 $. « Nous on charge entre 1000 $ et 1200 $ […] c’est vraiment pour aider les gens à avoir un prix abordable », souligne l’expert.

Un travail minutieux

Pour Christophe, la satisfaction du client demeure sa priorité numéro un. « On cherche toujours à fournir au client une transmission parfaite. On ne veut pas en échapper une parce qu’on a manqué de temps pour la faire. [On veut que] le client garde en tête que chez SCP le travail est bien exécuté », insiste-t-il.

Ce dernier souhaite notamment que sa technique de réparation acquière une certaine notoriété. « C’est aussi de démystifier notre travail, beaucoup pensent qu’on fait comme d’autres garages et qu’on remet uniquement des pièces neuves », constate Christophe Paquet.

Avec sa technique, le spécialiste est en mesure d’assurer non seulement un plus faible prix, mais également un résultat durable. « Des fois, les clients ont une transmission flambant neuve et ils l’amènent ici pour la faire arranger tout de suite », confie le jeune homme.

Établir une clientèle

Dans un avenir rapproché, Christophe aimerait dépasser le stade du bouche-à-oreille et devenir la référence pour le réusinage de transmission de motoneige. « C’est beaucoup des gens du coin qui font réparer leur transmission, mais tranquillement on en a de l’extérieur comme Montréal ou Grand-Mère », mentionne-t-il.

À noter que pendant l’entrevue accordée au Martinet-InfoPortneuf deux personnes ont pris rendez-vous ou se sont renseignées pour corriger leur transmission.

Pour l’instant le travail ne manque pas à l’appel, mais le contraire ne semble pas inquiéter le jeune homme pour autant. « On se concentre à régler ce problème-là pour que les gens soient contents. Si toutes les transmissions se font réparer, on trouvera autre chose après », assure Christophe Paquet.

Photo: Christophe Paquet (à gauche) et son père Steeve Paquet (à droite) travaillent ensemble à offrir une solution durable aux motoneigistes. Crédit: Sarah Lachance

#Suivez-nous sur Instagram