fbpx

Entrepreneuriat: des élèves de l’école Louis-Jobin se lancent en affaire

Entrepreneuriat: des élèves de l’école Louis-Jobin se lancent en affaire

SAINT-RAYMOND | Les élèves du programme PAI (Programme d’apprentissage individualisé) de l’école secondaire Louis-Jobin ont mis sur pied une entreprise qui se spécialise notamment dans la confection de boucles d’oreilles. 

C’est en voulant embellir les rangées des casiers de l’école que Jessy Grand’Maison, enseignante en arts plastiques, a eu l’idée initiale du projet. « Pour les casiers, j’ai juste proposé cette idée-là aux élèves. […] Le reste a progressé plus vite que ce que je pensais », explique-t-elle.

En lien avec le défi «osentreprendre», Mme Grand’Maison a rapidement mis en place un comité composé de quatre élèves, pour l’aider dans l’élaboration du projet. « Je ne pouvais pas prendre en charge tout ce projet-là. On a réalisé un comité avec les élèves, alors j’ai quatre filles qui m’accompagnent », indique l’enseignante.

Afin de s’assurer que les élèves maîtrisent bien la technique de l’encre à l’alcool, Jessy Grand’Maison a fait venir en classe une artiste spécialisée dans ce médium. « Véronique Girard nous a formés [pour maîtriser la technique]. Je trouvais aussi que c’était un beau modèle pour eux parce qu’elle a bâti son entreprise depuis peu. Il y a eu un beau partage là-dedans et les élèves étaient aussi vraiment intéressés », mentionne-t-elle.

Des créations uniques

Avec cette technique artistique, chaque création est unique en son genre. « Je pense que ce que les élèves aiment c’est que [le produit final] est aléatoire. Ça donne de beaux résultats, peu importe la façon dont ils procèdent […] et c’est tout le temps intéressant », observe Mme Grand’Maison.

Ensemble, les seize élèves du groupe se partagent les tâches et fabriquent boucles d’oreilles, signets et même des œuvres qu’ils encadrent dans des passe-partout. « Tout le monde met la main à la pâte. Je pense qu’on forme vraiment une belle équipe », ajoute-t-elle.

Les élèves ont mis en œuvre les différentes techniques apprises de l’encre à l’alcool avec entre autres des boucles d’oreilles et des signets. Crédit: Courtoisie

Vouloir donner au suivant

Avec le volet du défi osentreprendre, les membres du comité ont voulu amener le projet à un autre niveau. « Elles m’ont proposé qu’on puisse peut-être vendre [nos boucles d’oreilles] dans les commerces locaux », rapporte l’enseignante.

Ayant déjà participé à un premier marché de Noël à l’école le 4 décembre dernier à l’école secondaire, les élèves espèrent que la popularité soit tout aussi grande. « Nos boucles d’oreilles sont parties comme des petits pains chauds », confie Jessy Grand’Maison.

Pour les semaines à venir, le groupe se concentrera davantage sur la confection de boucles d’oreilles. Les élèves souhaitent les vendre au coût de 5$ la paire. Tous les profits amassés iront au Centre en soins intensifs pédiatriques du CHU de Québec et à la Fondation Louis-Jobin. « [On avait envie] de contribuer à quelque chose d’autre aussi », soutient Jessy Grand’Maison.

Les élèves ont mis en œuvre les différentes techniques apprises de l’encre à l’alcool avec entre autres des boucles d’oreilles et des signets.

Photo d’en-tête: Trois des quatre jeunes élèves qui composent le comité du projet. (De gauche à droite: Daphnée Vézina, Britany Janelle et Corinne Lapointe. Absente sur la photo Amélia Bédard) Crédit: Courtoisie

#Suivez-nous sur Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.