fbpx

Saga du «Trône d’Irysie »: le chapitre se clôt pour Marie-Claire Bouillé

Saga du «Trône d’Irysie »: le chapitre se clôt pour Marie-Claire Bouillé

DONNACONA | La trilogie du Trône d’Irysie de Marie-Claire Bouillé est maintenant complétée. C’est à la librairie Donnacona que le lancement du troisième tome, Le Roi, s’est déroulé dimanche dernier.

Après L’héritier et Le Rebelle, c’est Le Roi qui clôt la première aventure littéraire de la jeune auteure Marie-Claire Bouillé. Environ une vingtaine de personnes étaient présentes pour souligner le lancement du dernier tome.

Âgée de seulement 22 ans, la jeune auteure a profité de l’occasion pour remercier le support que lui ont apporté les membres de sa famille, particulièrement son père qui a joué un rôle clé dans cette aventure. « Mon père a toujours été présent pour me rappeler qu’il fallait que je publie mon livre un jour. C’est lui qui me donnait les petites poussées nécessaires [pour avancer] », confie Marie-Claire.

La trilogie du «Trône d'Irysie» est maintenant complétée. Crédit: Sarah

Fantastique: un genre de prédilection

Pour l’auteure, le choix du genre fantastique était et demeurera un style de prédilection pour sa plume. « Le fantastique, c’est un genre que j’aime depuis vraiment longtemps. Les premières grosses séries de livres que j’ai lus étaient du fantastique », explique-t-elle.

Avec sa trilogie, Marie-Claire espère qu’elle transmettra à ses lecteurs sa passion pour ce genre littéraire. « J’espère qu’ils [les lecteurs] auront du plaisir à lire [mes livres] autant que j’en ai eu à les écrire », mentionne l’auteure.

Crédit: Sarah Lachance

L’expression « quand une porte se ferme, une autre s’ouvre » ne pourrait mieux coller à la jeune femme. Elle avoue avoir déjà déterré un vieux projet qu’elle avait laissé de côté. « J’avais commencé une histoire lorsque j’écrivais la trilogie. Ça été relayé un peu aux oubliettes [entre temps], mais je l’ai ressortie et j’ai déjà commencé à travailler dessus. C’est un travail qui est long et lent, mais j’aimerais ça en faire un livre aussi », indique Marie-Claire.

Avec son travail dans un cabinet de traduction, l’écriture est moins évidente, mais il est hors de question pour l’auteure de laisser tomber sa plume. « Pour des projets futurs, peut-être que ça va être plus long, mais je vais continuer d’écrire c’est certain », affirme-t-elle.

Photo d’en-tête, crédit: Sarah Lachance

#Suivez-nous sur Instagram