fbpx

Carotté à Saint-Casimir et… à l’Olympia de Paris

Carotté à Saint-Casimir et… à l’Olympia de Paris

C’est un grand moment que vivra un groupe portneuvois début 2020. Le 22 février, les six gars du groupe Carotté monteront sur la mythique scène de l’Olympia de Paris.

C’est à l’invitation du groupe français Marcel et son orchestre que la troupe à Médé Langlois et ses cinq acolytes se produiront dans le temple parisien de la chanson.

« C’est une chose qu’on pensait pas que ça allait arriver dans notre vie. […] Ça va être le fun d’aller jouer notre folklore dans cette grande salle là », révélait Médé Langlois en entrevue téléphonique la semaine dernière.

Ce court séjour, qui se prolongera peut-être par d’autres représentions en France, sera le deuxième de Carotté outre Atlantique, puisque le groupe revient justement d’une tournée de six spectacles dans six villes françaises.

« On a eu une belle réaction des Français, commente Médé, une chose qu’on avait bien hâte de voir, si ça revenait un peu dans leurs tripes ».

Notre musique traditionnelle nous vient en partie de la France, et effectivement, le public chantait les chansons avec le groupe. Il faut dire que plusieurs connaissaient les albums de Carotté, qui sont sortis là-bas.

Mais avant l’Olympia, Carotté présentera pour une cinquième année sa tournée québécoise du temps de Fêtes.

Cette série de fin d’année amènera les gars à Saint-Jean-Port-Joli, Alma, Les Escoumins, Jonquière, Frelighsburg, Terrebonne, Québec, Maskinongé et pour finir… Saint-Casimir.

C’est le lundi 30 décembre que Carotté montera sur la scène de la Taverne à Saint-Casimir pour finir cette tournée. Médé promet que comme toujours, ce sera très dansant, avec chansons à répondre où tout le monde participe. « Si c’est comme la dernière fois, l’eau dégoutait du plafond », conclut-il dans son langage imagé.

Photo en UNE: le groupe Carotté, courtoisie

#Suivez-nous sur Instagram