fbpx

Saint-Raymond : Remise du prix Claude-Huot

Saint-Raymond : Remise du prix Claude-Huot

C’est une maison à caractère hautement historique qui fait l’objet du Prix Claude-Huot 2018, dont la remise avait lieu le mercredi 23 octobre au Centre multifonctionnel de Saint-Raymond. Cette maison de style Second Empire est celle de Luc Tremblay et Sylvie Barrette, sise au 365, rue Mgr-Vachon.

La remise de ce prix est justifiée par les importants travaux de rénovation réalisés ces dernières années afin de redonner à la maison construite par le seigneur Bernard-Antoine Panet en 1881, son état d’origine.

Les principaux éléments de rénovation ont été la toiture, dont le recouvrement en bardeau d’asphalte a été remplacé par un recouvrement de tôle canadienne comme celle avec laquelle elle a été couverte lors de sa construction; de même que le remplacement de la porte d’entrée en façade, par une porte en bois fabriquée par un ébéniste.

Le premier propriétaire, Bernard-Antoine Panet avait succédé à son père Edward-Antill Panet à titre de seigneur de la Seigneurie de Bourg-Louis. M. Panet a été avocat, major dans la milice canadienne, puis coroner pour le district de Québec.

La maison, d’abord construite comme résidence secondaire, passa aux mains du fils Bernard-Antill Panet, puis de la fille de ce dernier, Charlotte Panet, épouse du Dr Claude Denis. Dans les années 1990, elle devint le premier point de service de la maison d’hébergement Mirépi.

À l’origine, c’est l’arrivée du chemin de fer en 1880 qui a créé un engouement pour les maisons de villégiature. Le
« pont rouge » de 1875, qui a précédé le Pont Tessier, a facilité le transport des matériaux du côté nord de la rivière.

Le prix Claude-Huot est remis afin de souligner des travaux de rénovation ou d’entretien qui ont permis de redonner ou de préserver la valeur patrimoniale d’une construction. Il a été instauré en 2007 à l’initiative de la Société du Patrimoine en partenariat avec la Ville.

Il a été nommé en l’honneur de
M. Claude Huot, pour qui la sensibilisation au patrimoine bâti et la diffusion de l’histoire de Saint-Raymond ont été de toute première importance.

Le pré-sélection en vue de cette remise annuelle est faite d’après les permis de rénovation requis auprès du Service d’urbanisme de la Ville, de même que des recherches effectuées par la Société du patrimoine. Le comité de sélection fait alors une recommandation auprès du conseil municipal.

Dans son mot d’introduction, le maire Daniel Dion a rappelé les buts de cette remise. « C’est de reconnaître et récompenser les propriétaires qui ont effectué des travaux dans le respect des caractéristiques architecturales d’origine, d’encourager les propriétaires de résidences à restaurer celles-ci, de sensibiliser la population à l’importance de la préservation du patrimoine architectural, et de susciter un sentiment d’appartenance et de fierté auprès de la population envers les belles résidences du territoire.

L’immeuble pour lequel on décerne le prix doit être construit depuis au moins 60 ans, doit être une résidence principale, et avoir fait l’objets d’importantes rénovation.

Le maire a remercié les membres de la Société du patrimoine impliqués dans ce dossier, particulièrement Richard Jobin et Martial Moisan.

Ce dernier  décrit l’architecture de la maison : une maison à deux étages, à toit mansardé à quatre versants, avec murs de brique dont la façade érigée avec de la brique beige d’Écosse, reposant sur des fondations de pierre.

C’est l’artiste peintre Claudette Julien qui s’est vue confier le mandat de réaliser la toile à être offerte aux propriétaires de la maison, comme le veut la tradition de cette remise.

 

Le calendrier historique de la Société du Patrimoine

Comme chaque année, la Société du Patrimoine profite de la remise du prix Claude-Huot afin de présenter son calendrier annuel.

De fait, le calendrier 2020 est sorti depuis environ deux mois.

Comme il se doit, cette 13e édition présente de nombreuses photos à caractère historique.

La page couverture montre une photographie des Chutes à Bédard du rang Sainte-Croix au début des années 1900.

Le calendrier met également en vedette une famille. Cette année, il s’agit de la famille Tardivel.

Le calendrier 2020 de la Société du patrimoine est en vente au prix de
10 $ dans les points suivants :

Pharmacie Uniprix, Jean Denis Ltée, Dépanneur Thiquet, Dépanneur MG Trudel, Impressions Borgia, Ville des Saint-Raymond et auprès des membres de la Société du patrimoine.

Photo :  Le maire Daniel Dion remet le certificat à Sylvie Barrette et Luc Tremblay. À droite : Martial Moisan, de la Société du patrimoine, et l’artiste peintre Claudette Julien.

#Suivez-nous sur Instagram