fbpx

Le Neuvillois Mathieu Bonsaint représentera le Bloc québécois

Le Neuvillois Mathieu Bonsaint représentera le Bloc québécois

Le candidat du Bloc québécois dans Portneuf-Jacques-Cartier, Mathieu Bonsaint, était de passage dans nos bureaux mardi pour une entrevue.

Résident de Neuville depuis 2005, et ex-résident de Charlesbourg aux limites de Stoneham, le candidat âgé de 73 ans dit avoir une bonne connaissance de la circonscription qu’il entend représenter.

Provenant d’une famille d’agriculteurs, M. Bonsaint a mené une carrière d’ingénieur forestier.

Il est né à Saint-Paul-de-la-Croix, mais la famille a déménagé à l’Île-d’Orléans où les terres étaient de meilleure qualité. Intéressé tant par l’agriculture que la forêt, il s’est finalement orienté en foresterie.

Parallèlement, il s’est impliqué en politique. Il est membre de l’exécutif du Bloc dans Portneuf-Jacques-Cartier depuis huit ans, dont les quatre dernières années à titre de président.

« Les relations, la façon de fonctionner du Québec avec le Canada va en se détériorant, au lieu de s’améliorer », soutient-il.

Prenant comme exemple, le corridor énergétique dont un prochain gouvernement fédéral pourrait imposer le passage au Québec : « C’est comme si on faisait une partition du Québec pour pouvoir passer les projets que le Fédéral voulait réaliser sans nous consulter, qu’on soit d’accord ou pas ».

« On sait qu’on consomme encore du pétrole, mais on doit aller vers une réduction, actuellement, l’approvisionnement est suffisant », dit-il.

Parlant de la Loi 21 sur la Laïcité, le Bloc se prononce en faveur. « On demande que les partis fédéraux s’engagent à ne pas contrecarrer et venir renverser cette décision-là ».

Un dossier important que le parti s’engage à défendre est la protection des fonds de retraite et des programmes d’assurance-santé après  les faillites ou fermetures d’entreprises.

Parmi les dossiers régionaux prioritaires pour le candidat : la défense du patrimoine agricole et du maintien du système de gestion de l’offre afin de remettre une juste compensation aux agriculteurs; le soutien de l’industrie forestière et touristique.

De ces dossiers à défendre, il cite l’exemple des transferts de fonds en santé. « On reçoit moins qu’on donne, soutient-il, et en plus on nous impose des conditions ».

Bien sûr, Mathieu Bonsaint entend aussi parler d’indépendance. « La souveraineté nous permettrait de récupérer plus de pouvoirs. Tant qu’on ne sera pas souverain, le Bloc sera là pour défendre les intérêts du Québec ».

#Suivez-nous sur Instagram