fbpx

De la prison pour un ex-candidat à la mairie de Sainte-Christine-d’Auvergne

De la prison pour un ex-candidat à la mairie de Sainte-Christine-d’Auvergne

Condamné pour avoir fraudé la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et pour entrave à la justice, Dominique Martineau, de Sainte-Christine-d’Auvergne, écope d’une lourde peine de 44 mois de pénitencier.

Pendant près de 14 ans depuis 2000, Dominique Martineau a reçu pour 530 000 $ en indemnités de la SAAQ, à la suite d’un accident qui l’aurait rendu inapte à travailler.

Seulement voilà :  lors de son procès, la poursuite a démontré que l’homme de 59 ans a continué à réaliser des travaux physiques, dans le domaine du terrassement notamment.

En imposant la peine, de laquelle il faut déduire cinq mois de détention provisoire, le juge de la Cour supérieure a souligné « la gravité d’une fraude aux dépens de l’État et des payeurs de taxes ».

Le jugement a été rendu le 2 mai et le résident de Sainte-Christine-d’Auvergne est incarcéré depuis.

Il s’est défendu en se disant victime d’un vaste complot.

Entrave à la justice

M. Martineau a aussi été déclaré coupable d’entrave à la justice pour avoir tenté d’influencer les déclarations de deux témoins, ce qui lui a valu une peine supplémentaire de 8 mois. Il porte ses condamnations en appel.

À la demande du juge, le procureur de la Couronne a également déposé une accusation d’outrage au tribunal pour le comportement de l’accusé durant le procès.

Ancien candidat à la mairie

Dominique Martineau s’était présenté comme candidat à la mairie de Sainte-Christine-d’Auvergne en 2017.

Il avait été battu par le maire sortant Raymond Francoeur, arrivant troisième avec 108 votes, soit 27,2 % des suffrages.

#Suivez-nous sur Instagram