fbpx

Un spectacle gracieux et impressionnant

Un spectacle gracieux et impressionnant

Les 32 cavaliers et leurs superbes chevaux hanovriens noirs, ont fait la joie des gens de Saint-Raymond et de la région.

Le Carrousel de la Gendarmerie Royale du Canada nous a fait l’honneur de sa visite, samedi dernier sur le terrain de balle de Saint-Raymond.

Debout et dans des estrades bien remplies, les spectateurs ont tout d’abord pu assister à la période de réchauffement des gendarmes cavaliers et de leurs montures.

Le spectacle comme tel a débuté au son du thème de Games of Throne, et les figures complexes et mouvements de cavalerie se sont succédées pour la quarantaine de minutes suivantes.

Le clou du spectacle est la formation du dôme, une figure connue grâce au fait qu’elle a illustré le billet de cinquante dollars canadien de 1969 à 1979.

Un autre moment fort spectaculaire est la charge de tous les cavaliers avec leur lance pointée.

Le protocole est très présent avant et après le spectacle, ce qui inclut l’interprétation de l’hymne national par une jeune artiste de Saint-Raymond, Amélie Dumont.

Dignitaires et élus prenaient place sur l’estrade d’honneur.

Notons la présence, parmi les cavaliers, de Catherine Ouellet, soeur de la copropriétaire du Roquemont, Mily Ouellet.

C’est cette dernière qui a établi le contact afin que le spectacle puisse être présenté à Saint-Raymond.

Également, le gendarme Yves Plamondon, originaire de Saint-Raymond.

Pour les plus anciens, il est le fils de M. André Plamondon, qui était surtout connu par son surnom de Ballon.

On note la présence du Sergent-Major Martin Conan, maître-écuyer du Carrousel, et des invités d’honneur Martin et André Renaud, le fils et le père qui ont servi ensemble en mission.

Qui de mieux placé que le député fédéral Joël Godin pour leur rendre hommage.

« Merci au nom des Canadiens d’être allés combattre pour nos droits et libertés », leur a-t-il dit.


Le premier spectacle du Carrousel de la GRC a été présenté en Saskatchewan en 1887.

Le spectacle a été créé à l’initiative de policiers désireux de pouvoir faire la démonstration de leur adresse dans le maniement de leur monture.

Les cavaliers en font partie pour deux années consécutives, après quoi ils doivent laisser la place à quelqu’un d’autre.

Notons que le Carrousel a pour objectif de recueillir des fonds pour les communautés qu’il visite.

Seulement en 2018, un montant de 812 000 $ a ainsi été remis aux communautés.

 

#Suivez-nous sur Instagram