fbpx

L’Institut Urbania souffle ses six bougies

L’Institut Urbania souffle ses six bougies

À l’occasion de son sixième anniversaire, l’Institut Urbania à Saint-Raymond organisait le 10 mai une « Journée V.I.P. ».

Vendredi dernier, il était assez difficile de se frayer un chemin dans le salon de coiffure et d’esthétisme. En effet, nombreux ont été les clientes et les clients à faire le déplacement pour participer à une journée bien spéciale.

« Le but de la journée, c’est de souligner notre sixième anniversaire, mais également de remercier notre clientèle », a indiqué Andréanne Drolet, l’une des trois propriétaires.

Sur place, il était possible de profiter de conseils capillaires et beauté, de déguster des bouchées ou encore de découvrir de nouvelles gammes de produits, notamment en bronzage.


Esprit de famille et dynamisme

Derrière l’Institut Urbania, on retrouve trois propriétaires : Andréanne Drolet, sa sœur Lisa-Marie Drolet et sa belle-sœur Andrée-Anne Létourneau.

Alors que le salon comptait 4 coiffeuses à son ouverture en 2013, il en compte présentement 7. Deux esthéticiennes complètent l’équipe.

« Notre clientèle vient de Saint-Raymond, mais aussi de Pont-Rouge, Lac-Sergent, Saint-Basile ou encore Rivière-à-Pierre, précise Andréanne. On offre des services aux femmes, aux hommes et aux enfants. »

Pour sa soeur Lisa-Marie, le salon se distingue avant tout par son esprit de famille et son dynamisme. « Quand tu t’assois ici, tu n’es pas mal à l’aise, tu peux facilement parler avec la cliente à côté », fait-elle savoir.

Elle ajoute que le salon accepte des appels de dernière minute, et que l’équipe suit régulièrement des formations.

Les propriétaires de l’Institut Urbania. De gauche à droite : Lisa-Marie Drolet, Andréanne Drolet et André-Anne Létourneau. 

#Suivez-nous sur Instagram