fbpx

Accessibilité universelle : L’APHP poursuit son travail

Accessibilité universelle : L’APHP poursuit son travail

Au fil du temps, l’Association des personnes handicapées de Portneuf (APHP) a sensibilisé de nombreuses personnes à l’importance de l’accessibilité universelle aux lieux publics. Cela dit, l’organisme constate que bien du travail doit encore être fait pour que chacun ait droit à « sa juste place » dans notre société.

Alors que février tirait à sa fin, l’APHP est effectivement revenue à la charge avec l’accessibilité universelle en rappelant que cette question va bien au-delà d’un simple « accès spécial » destiné aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant ou à l’aide de béquilles.

Entre autres projets qui prouvent effectivement que l’accessibilité ne rime pas qu’avec rampe et ascenseur, Marie-Josée Guay, directrice générale de l’APHP, retient notamment ceux de la Piscine Lyne-Beaumont de Pont-Rouge.

Marie-Josée Guay, directrice générale de l’APHP

Si l’endroit a acquis un lève-personne pour les personnes à mobilité réduite en 2003, il est intéressant de mentionner qu’il offre, depuis septembre dernier, un cours d’aquaforme spécifiquement adapté à ces mêmes personnes.

En tant qu’inscrite à ce cours, Viviane Leclerc, une femme de 51 ans qui est mère de deux enfants, est certainement de ceux qui peuvent témoigner de l’importance de l’accessibilité universelle. « Mes sorties à la piscine me permettent de rencontrer des gens, de relaxer et de travailler des muscles qu’il m’est impossible de travailler avec mon fauteuil roulant. J’arrive même à marcher lorsque je suis dans l’eau », témoigne-t-elle avec enthousiasme.

L’occasion étant belle de le faire, ajoutons que la vie de Mme Leclerc a changé avec la création du cours qu’elle suit à la Piscine Lyne-Beaumont. Comme elle est « en mesure d’avoir un peu plus d’autonomie », a expliqué celle qui souhaite évidemment qu’il y ait de plus en plus d’activités accessibles pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite, son quotidien s’est effectivement amélioré.

Un accès pour tous

Pour l’APHP, vous savez déjà que l’accessibilité universelle des lieux publics aux personnes à mobilité réduite demeure un problème à résoudre. Si cette question compte parmi celles qui sont prioritaires pour l’organisme, c’est notamment en raison des milliers de personnes qui en dépendent.

« Selon des estimations de l’Office des personnes handicapées du Québec, nous a fait savoir Marie-Josée Guay, directrice générale de l’APHP, 34 % des 42 670 habitants âgés de 15 ans et plus de la MRC de Portneuf vivaient avec une incapacité en 2011 ». C’est donc dire que bien plus de personnes qu’on peut le croire « se retrouvent souvent angoissées et fragilisées par l’expérience éprouvante de devoir se déplacer dans des lieux non adaptés pour elles ».

Sensibiliser par le rire

En mai dernier, vous vous souviendrez peut-être que l’APHP a lancé une série de capsules humoristiques ayant pour but de présenter « des situations fréquentes problématiques qui peuvent survenir liées à l’accessibilité ainsi que des solutions possibles ». Pour y avoir accès, il suffit de se rendre sur la page YouTube du réalisateur Éric Trudel.

Enfin, rappelons qu’il est possible d’en apprendre davantage sur l’Association des personnes handicapées de Portneuf et les services qu’elle offre en se rendant au www.aphport.org

#Suivez-nous sur Instagram