Neige en Fête : belle édition malgré les imprévus

Neige en Fête : belle édition malgré les imprévus

Le président Denys Tremblay s’est dit satisfait de la 24e édition de Neige en Fête, en fin de semaine. « C’est une édition sensiblement pareille aux autres années. Par contre, ajoute M. Tremblay, c’est l’édition des imprévus ! »

Rivière « qui a décidé de faire des siennes », des vents « à ne plus finir », les gens pris sur les routes, les ponts (de Québec) fermés… voilà des imprévus rappelés par le président. Les conséquences ont été notamment la cancellation du tour de ville de vendredi soir, de même que des feux de joie et d’artifice, à la demande de la Sécurité publique.

« Par contre, s’empresse de dire Denys Tremblay, si on regarde la randonnée de samedi, ça a été comme sur des roulettes, les conditions étaient bonnes et les gens ont fait une bonne randonnée »

Samedi, cette excursion a conduit 51 autoneiges jusqu’au Manoir Saint-Basile pour le dîner. Pour une randonnée totale de 86 kilomètres. Le soir même, 200 personnes ont participé à un souper au Centre multifonctionnel.

Pour ce beau dimanche ensoleillé, les organisateurs avaient opté pour un changement de parcours. Après le dîner au Relais Saint-Raymond, les autoneiges et leurs équipages ont mis le cap vers le site du festival, longeant le bâtiment Marguerite-d’Youville pour venir se stationner sur la rue de l’Hôtel-de-Ville. Comme il se doit, la description de ces machines d’autrefois était faite en direct par M. Pierre Robitaille.

On pense déjà au 25e

« On a voulu essayer ça ici au Parc Alexandre-Paquet, toujours un peu en regardant pour le 25e. Est-ce que c’est une bonne idée ? On s’est dit c’était le temps où jamais de l’essayer ».

L’équipe de bénévoles constate que l’entrée sur le terrain est difficile à cause notamment de l’étroitesse du chemin d’arrivée. « Si on revient ici l’an prochain, il faudra planifier très différemment », conclut Denys Tremblay.

Pour son 25e anniversaire l’an prochain, Neige en Fête se voudra une fête familiale. « On veut que les gens de Saint-Raymond y participent plus. On va travailler un peu à l’image du 175e, c’est-à-dire sortir plein d’idées et avoir des sous-comités », annonce-t-il. Denys Tremblay a accepté la présidence de l’événement pour sa 13e année en vue de la 25e édition.

« On prend une couple de semaines de repos, mais après on se met au travail pour l’an prochain.


#Suivez-nous sur Instagram