fbpx

Une soirée avec les bénévoles d’Opération Nez Rouge Portneuf

Une soirée avec les bénévoles d’Opération Nez Rouge Portneuf

Pour une 10e année, la Fondation Mira pour l’Est du Québec a pris les rênes de l’Opération Nez Nouge dans Portneuf. L’objectif demeure le même : permettre à de nombreuses personnes de rentrer chez elles de façon sécuritaire au terme d’un party de bureau ou de famille, tout en amassant des fonds pour venir en aide à de jeunes Portneuvois. Le 7 décembre dernier, InfoPortneuf est allé à la rencontre des bénévoles qui ont sillonné les routes de la région pour appuyer la cause.

À Neuville, dans les locaux de la Fondation Mira, tout le monde est à son poste. Il est bientôt 21 h, heure à laquelle on peut commencer à appeler Opération Nez Rouge Portneuf pour se faire raccompagner à son domicile.

Au premier étage du local, on a quasiment la main posée sur le combiné téléphonique, prêt à recevoir les premiers appels.

Au second étage, une trentaine de bénévoles répartis en équipes de trois attendent de prendre la route. On boit un café, on jase ou on joue aux cartes. Marylin Vigneault, coordonnatrice aux évènements pour la Fondation Mira, surgit : « On a un appel pour Saint-Léonard-de-Portneuf ! C’est parti ! » Une équipe se lève aussitôt et s’en va pour sa première affectation de la nuit.

Les bénévoles attendent leur affectation.

Dans un couloir, Johanne, Catherine et Mathieu, de l’équipe n°4, prendront également la route dans peu de temps. Chacun s’est attribué un rôle : chauffeur du véhicule de la personne à raccompagner, accompagnateur pour converser avec les passagers, recueillir des dons ou communiquer avec la centrale, et chauffeur du véhicule d’escorte.

« C’est la troisième année que j’apporte mon aide en tant que bénévole, raconte Johanne. Même s’il arrive que l’on termine tard dans la nuit, j’aime beaucoup ça. C’est vraiment une belle cause. »

L’équipe n°4.

Dans les équipes se trouvent des amis ou des collègues. « Il y a vraiment une belle ambiance, note Mme Vigneault. Pour certains, c’est devenu un rendez-vous annuel et une bonne façon de se revoir. »

En ce 7 décembre, des élus sont également de la partie. Raymond Francœur, maire de Sainte-Christine-d’Auvergne, est un habitué. « Année après année, j’ai beaucoup de plaisir à participer à ces soirées de raccompagnement, fait-il savoir. J’invite à chaque fois les conseillers ou les employés municipaux à se joindre à moi. »

Pour Vincent Caron, député de Portneuf, c’est une première : « Je trouve ça réellement intéressant que les élus s’impliquent. La cause est noble et essentielle. Il y a un geste responsable de la part des gens qui appellent pour se faire raccompagner, et on amasse de l’argent pour la Fondation Mira. »

Les équipes des élus, dont celle de Vincent Caron (au centre, deuxième rangée).

L’équipe du député sera envoyée parmi les premières sur le terrain. Joint plus tard par téléphone, M. Caron rapporte : « Nous sommes allés à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier pour raccompagner à Saint-Raymond un jeune militaire. Il était étonné d’avoir un député dans son auto, mais très reconnaissant. Être un député de proximité, c’est important pour moi. »

Au cours de cette soirée, 54 raccompagnements ont été effectués par 11 équipes. Parmi celles-ci, la Ville de Donnacona était présente avec trois équipes, celle de Neuville avec une équipe et celle de Sainte-Christine-d’Auvergne avec une équipe également. Le lendemain, la Ville de Saint-Alban était présente avec une équipe, ainsi que le député de Portneuf—Jacques-Cartier Joël Godin, venu encourager les troupes.

À noter que le vendredi 14 décembre, les employés d’Alcoa seront présents en grand nombre pour des raccompagnements. Des bénévoles sont recherchés pour le samedi 15 décembre. Deux autres soirées de raccompagnement auront lieu les 20 et 21 décembre. Pour rejoindre Opération Nez Rouge Portneuf : 418 876-1206.

Un quatrième chien

Pour cette 10e campagne dans Portneuf, Marylin Vigneault caresse l’espoir que suffisamment de dons seront recueillis afin de remettre un quatrième chien Mira à une famille de Portneuf.

Ces chiens d’assistance permettent notamment de diminuer le stress et l’anxiété des jeunes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA), d’améliorer leur sommeil ou encore de briser leur isolement.

À lire également : Opération Nez rouge Portneuf et Mira de retour pour une 10e année

#Suivez-nous sur Instagram