fbpx

Zoné Urbain souffle ses cinq bougies

Zoné Urbain souffle ses cinq bougies

À Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, le salon de coiffure Zoné Urbain par Isabelle Roy célèbre ses cinq années d’existence. Afin de souligner comme il se doit cet anniversaire, une journée portes ouvertes a été organisée le 16 novembre, à laquelle ont pris part plus de 70 personnes.

« Je suis très contente de pouvoir passer ce beau moment avec vous […] Si Zoné Urbain est devenu ainsi, c’est aussi grâce à vous », a déclaré Isabelle Roy, propriétaire du salon, lors de la journée portes ouvertes.

De nombreuses personnes étaient présentes : employés, anciens collègues, clients, partenaires ou encore famille et amis. Bouchées et cocktails ont été servis et plusieurs prix tels que des certificats ou des paniers-cadeaux ont été tirés.

La passion de la coiffure

Native de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Isabelle Roy compte plus de 20 années d’expérience en coiffure. Après être montée sur les podiums de plusieurs concours, elle travaille tour à tour comme technicienne, artiste de plateau, et participe à la création de nouvelles collections.

Par la suite, elle enseigne, entre autres, au Centre de formation professionnelle de Limoilou afin de partager sa passion de la coiffure.

Toujours à la recherche de nouveaux défis, elle ouvre le 16 septembre 2013, au cœur de sa ville natale, son propre salon de coiffure.

Pour femmes et hommes, Zoné Urbain offre différents services : rasage à l’ancienne et taille de barbe, analyse du cuir chevelu, massothérapie, soin des pieds, pédicure, perçage d’oreilles et esthétique. Une boutique propose également des produits capillaires et des bijoux.

Une expérience personnalisée et haut de gamme

Lorsqu’on lui demande ce qui distingue son salon, Isabelle Roy répond : « C’est avant tout l’expérience client qui fait notre renommée. On veut que les gens qui viennent chez nous puissent se libérer du stress quotidien, se détendre. »

Mme Roy précise que cela passe par plusieurs gestes attentionnés, comme un massage du cuir chevelu, l’offre de café ou l’accueil des enfants.

Par ailleurs, la propriétaire mentionne que ses employées, qui ont jusqu’à 40 ans d’expérience, doivent suivre un minimum de formations par année pour rester au fait des dernières techniques et tendances. « Cela fait partie des exigences de la maison », fait-elle savoir.

Zoné Urbain compte présentement trois coiffeuses, trois assistantes, une massothérapeute et une spécialiste en perçage des oreilles. Le salon est présentement à la recherche d’une esthéticienne.

L’équipe de Zoné Urbain par Isabelle Roy, salon de coiffure, avec Mme Roy au premier plan (milieu).

#Suivez-nous sur Instagram