fbpx

Zumbathon 2019 : vers la maison de 2e étape

Zumbathon 2019 : vers la maison de 2e étape

Si tout va bien, c’est dès l’été 2019 que pourrait débuter la construction de la maison de 2e étape de Mirépi Maison d’hébergement. Les éditions précédentes du Zumbathon Mirépi ont permis de recueillir un montant net de quelque 180 000 $ dédié à ce projet.

C’est le samedi 23 février de 9h à 12h qu’aura lieu le 8e Zumbathon Mirépi au Centre multifonctionnel Rolland-Dion de Saint-Raymond. Me Nathalie Renaud, de Boilard Renaud notaire Inc., a accepté « avec un immense plaisir » la présidence d’honneur de l’événement. De son côté, l’artiste Ariane Bussières sera l’invitée d’honneur, et verra l’une de ses toiles faire l’objet d’un tirage.

La maison de 2e étape est un projet de 1,7 M$. Comme l’a expliqué la directrice générale Martine Labrie, la Société d’habitation du Québec a demandé comme condition à la réalisation du projet qu’un montant soit recueilli dans la communauté. Cette condition étant remplie, il s’agit d’une très bonne nouvelle pour Mme Labrie qui annonce du même souffle que le projet va se réaliser.

« Des besoins, il y en a, a rappelé la directrice générale de Mirépi, et les chiffrent parlent d’eux-mêmes. Héberger plus de femmes et d’enfants à plus long terme est l’objectif de notre projet de 2e étape ».

Les profits du Zumbathon 2019 contribueront donc eux aussi au projet de maison 2e étape. L’objectif est fixé à 45 000 $. Rappelons que 51 000 $ ont été recueillis l’an dernier.

En outre, Mme Labrie révèle que « la subvention de base ne suffit plus au moment où on se parle. Le Zumbathon est devenu une nécessité pour assurer notre fonctionnement. Il faudra dans le futur un engagement financier du gouvernement afin de nous aider à remplir notre mission auprès des femmes et des enfants de notre région ».

Invitant les commerçants et la population à participer et à donner généreusement, la présidente d’honneur Nathalie Renaud a souligné que le problème de la violence conjugale peut toucher une amie, une collègue, une soeur, une fille. « Chacune de ces femmes a droit au bonheur », rappelle-t-elle.

Avec une vingtaine d’employés dont 12 réguliers, la Maison Mirépi reçoit une centaine de personnes par année. Son taux d’occupation pour 2017-2018 a été de 127 %, soit 12,7 personnes (femmes et enfants) qu’il faut répartir dans les sept chambres dont dispose la maison.

En tout début de point de presse, Martine Labrie a rappelé quelques statistiques et faits importants.

« La pointe de l’iceberg de la violence conjugale est sans contredit l’homicide par partenaire ou ex-partenaire. C’est la première cause de meurtre chez les femmes âgées de 18 et 24 ans. Près de 12 femmes sont tirées par leur compagnon chaque année au Québec. Une femme sur trois sera victime de violence au cours de sa vie ».

C’est donc pour contrer toute cette violence qu’il est important de s’inscrire au Zumbathon Mirépi du 23 février 2019 (9h à 12h, accueil dès 8h30). Le coût est de 12 $ en prévente (inscription sur le site web www.mirepi.com) et de 20 $ à l’entrée. Le Zumbathon attire habituellement une centaine de personnes.

Photo • Tout autour de la toile réalisée par l’invitée d’honneur, la présidente du c.a. Johanne Jobin et la directrice générale de la Maison Mirépi Martine Labrie, sont en compagnie de Nathalie Renaud et Ariane Bussières.

#Suivez-nous sur Instagram