fbpx

La « Régie verte » dresse un bilan 2015 très positif

La « Régie verte » dresse un bilan 2015 très positif

Des chiffres à la hausse, un nouveau directeur général, des travaux à l’écocentre de Neuville, un site web amélioré, telles sont quelques-unes des annonces faites dans le cadre du bilan annuel de la Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf, présenté le vendredi 11 mars à Neuville.
« La Régie est très satisfaite des résultats obtenus et du maintien de sa performance », déclarait le président de la Régie, Bernard Gaudreau, en introduction du point de presse.
La première donnée est celle du taux de diversion, en hausse de 3 % pour atteindre 64 %. Il s’agit du pourcentage de matières résiduelles recueillies qui sont détournées de l’enfouissement et obtiennent ainsi une deuxième vie.
Pour 2015, l’achalandage est qualifié d’exceptionnel avec 54 342 visites dans les cinq écocentres opérés par la Régie : 29 161 à Neuville, 17 701 à Saint-Raymond, 4 009 à Saint-Alban, 1 837 à Saint-Ubalde (écocentre saisonnier) et 1 634 à Rivière-à-Pierre (écocentre saisonnier). Au total, on dénombre 5 465 visites de plus qu’en 2014.
Près de 19 000 tonnes de matières recueillies ont ainsi été traitées via le réseau des écocentres. Le président souligne l’excellente participation citoyenne, précisant que la gratuité du service est un facteur de succès.
La collecte par camion totalise 38 230 tonnes dont 25 200 tonnes de déchets, 7 500 de matières recyclables et 5 530 de matières organiques.
D’ailleurs, la collecte de matières organiques a elle aussi connu une augmentation depuis son implantation en 2013, avec un  taux de participation de 80 %, bien qu’on constate une légère diminution en hiver.
Enfin, en ce qui concerne les boues de fosses septiques, la vidange de 6 975 installations en 2015 a permis de recueillir 12 500 tonnes qui ont été traitées à la station de déshydratation de la Régie, puis valorisées en compost ou fertilisant agricole.
Au point de vue du personnel de la Régie, c’est Jean-Luc Mercure qui occupe la direction générale depuis le 1er janvier, en remplacement de Marc-André Trudel qui a pris sa retraite. M. Mercure cumule 34 ans d’expérience dans le domaine. Avant la création de la Régie en 2005, il était à l’emploi de la Régie des matières résiduelles de l’Est de Portneuf.
Quant à Élaine Verret, à l’emploi de la Régie depuis 10 ans, elle a été nommée au poste de secrétaire-trésorière.
On annonce également l’embauche de trois nouveaux employés saisonniers pour l’été qui vient, dont un agent de sensibilisation qui aura pour mandat d’aider les commerces et industries de même que les résidents de rues privées à implanter la collecte des matières organiques. En outre, il aidera à la gestion des matières résiduelles au sein des entreprises. Notons au passage que la Régie compte sur les services d’une vingtaine d’employés dont cinq saisonniers.
L’écocentre de Neuville sera l’objet de travaux importants, avec la relocalisation de la section matériaux de construction et résidus de démolition et du broyeur à bois, de même que l’aménagement d’une plateforme de béton de 34 000 mètres carrés munie d’un dôme pour le tri des matières.
Dans les mois à venir, le site web deviendra plus facile et plus efficace d’utilisation. Il s’adaptera notamment aux tablettes et téléphones mobiles.
Parmi les projets à venir, la Régie compte implanter un nouvel écocentre, cette fois à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.
Rappelons que la Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf dessert 23 municipalités, dont l’ensemble de la MRC de Portneuf en plus de Shannon, Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Fossambault-sur-le-Lac et Lac-Saint-Joseph dans la MRC de La Jacques-Cartier, et Notre-Dame-de-Montauban dans la MRC de Mékinac.
rrgmrp_bilan_2015
Le président Bernard Gaudreau est entouré du directeur général Jean-Luc Mercure et de la secrétaire-trésorière Élaine Verret.