fbpx

Conditionnement physique rime avec communautaire à Saint-Basile

Conditionnement physique rime avec communautaire à Saint-Basile

Le jeudi 17 novembre, une nouvelle page d’histoire a été écrite à Saint-Basile avec l’inauguration officielle de la salle de conditionnement physique communautaire de la municipalité. Située au deuxième étage du Centre Ernest-J.-Papillon, elle a accueilli ses premiers visiteurs l’été dernier et a déjà séduit 150 personnes désireuses de retrouver ou de maintenir la forme.

 
Lors de l’inauguration, qui a vu se réunir les nombreux acteurs d’une réalisation qui fait honneur à l’implication basilienne, le maire Jean Poirier affichait un large sourire. C’est qu’au-delà de la beauté de la salle, a-t-il affirmé, cette réussite est le résultat de la collaboration de plusieurs partenaires. Ces derniers, en mettant tous l’épaule à la roue, ont permis à Saint-Basile de se doter d’une salle de conditionnement physique moyennant 61 500 $, soit la moitié du coût d’abord estimé.
 
Ainsi, loin de s’être concrétisé au détriment d’autres projets, le rêve d’une salle de conditionnement physique communautaire est désormais devenu réalité et répond, comme l’a précisé M. Poirier, à un besoin exprimé par la population elle-même. En effet, un sondage effectué en 2010 par Éric De Carufel, coordonnateur des loisirs, a vu plus de deux cents répondants exprimer leur enthousiasme quant à la possibilité de mettre en place une telle salle. Vous ne serez donc pas étonné d’apprendre que lorsque les citoyens de Saint-Basile ont été invités à participer à la campagne Mieux consommer d’Hydro-Québec, c’est nombreux qu’ils se sont mobilisés afin de récolter 8 675 $, somme entièrement destinée à la salle. Saint-Basile fut d’ailleurs la seule municipalité de la région de la Capitale-Nationale à avoir dépassé son objectif de départ pour cette campagne.
 
Pour revenir à la salle de conditionnement, mentionnons qu’après deux mois de travaux, lesquels ont principalement consisté en la rénovation des toilettes et des vestiaires et en l’élimination d’un mur, elle regroupe dix-huit stations d’appareils de musculation dont onze avec système de poulies. Un appareil elliptique, deux vélos stationnaires, un tapis roulant (un deuxième sera sans doute ajouté bientôt) et des poids et altères allant de cinq à cent livres viennent compléter les équipements. Sur rendez-vous, les services du kinésiologue Jean-François Delage, qui peuvent être retenus par ceux et celles qui désirent avoir un programme d’entraînement personnalisé (20 $), font également la force de la salle à vocation communautaire.
 
Questionné à ce sujet, Éric De Carufel a profité de l’inauguration pour expliquer que la salle est actuellement accessible de 9 h 00 à 22 h 00, et ce, sept jours sur sept. Il importe de le souligner, un surveillant chargé de veiller à la sécurité des utilisateurs est sur place en tout temps. Ah oui! Pour ceux qui se posent la question, sachez que le service de garde, qui occupait jusqu’à tout récemment le deuxième étage du Centre Ernest-J.-Papillon, a été relocalisé à l’École des Trois-Sources.
 
M. De Carufel a aussi indiqué qu’il est possible pour les intéressés de venir faire un essai gratuit de la salle. Ensuite, il leur suffira de se procurer une carte de membre s’ils souhaitent s’y entraîner. Le coût est de 20 $ par mois, de 110 $ pour six mois et de 210 $ pour un abonnement d’un an. Bien entendu, la priorité est actuellement accordée aux résidents de Saint-Basile. Cependant, si les responsables concluent qu’il est possible d’accueillir des gens de l’extérieur une fois janvier arrivé, il se feront un plaisir de ce faire moyennant un coût légèrement majoré.
 
En terminant, puisqu’ils ont joué un rôle déterminant en finançant la moitié de la salle, la Ville de Saint-Basile tient à remercier les partenaires suivants : la Caisse populaire Desjardins Pont-Rouge-Saint-Basile, le député Michel Matte, le CLD de Portneuf (pacte rural) et Hydro-Québec. Il va sans dire qu’Éric De Careful et l’équipe des travaux publics ont également contribué de façon exceptionnelle à la réalisation d’un projet qui se montre déjà fort rassembleur en unissant les gens de générations différentes.

Entouré de nombreux acteurs du projet, Jean Poirier, maire de Saint-Basile, a inauguré la salle de conditionnement physique communautaire en procédant à la traditionnelle coupure de ruban.

L’inauguration fut l’occasion pour plusieurs de vanter les mérites de la salle.


Les appareils sont usagés, mais sont tous dans un très bon état.
#Suivez-nous sur Instagram