« Remettre le Saint-Laurent au monde »

Remettre le Saint-Laurent au monde, c’est un slogan pour l’organisme Stratégies Saint-Laurent, impliqué avec la Fondation Alcoa, la MRC de Portneuf et la municipalité de Deschambault dans une activité qui a regroupé plus d’une soixantaine de citoyens mardi dernier sur le magnifique site de la Pointe-Lauzon à Deschambault.

Plusieurs volets étaient au programme de cette activité. Le premier consistait en une corvée de nettoyage des berges et de sensibilisation à l’éradication de la plante envahissante qu’est la renouée du Japon.

Comme l’a expliqué la conseillère en communication pour Alcoa, Marie-Josée Alain, la Fondation Alcoa vise notamment à promouvoir la lutte aux changements climatiques et le développement de la biodiversité. C’est dans le cadre de cette mission que la Fondation Alcoa a remis 10 000 $ à Stratégies Saint-Laurent (SSL).

« SSL est un réseau d’organismes québécois qui oeuvrent pour la réhabilitation, la mise en valeur et la conservation du Saint-Laurent, selon un modus operandi de concertation environnementale », est venu expliquer le d.g. Jean-Éric Turcotte.

Une douzaine de comités régionaux oeuvrent ainsi à « remettre le Saint-Laurent au monde ».

« 70 % des Québécois boivent de l’eau du Saint-Laurent », déclarait-il, en appelant à réduire tous les plastiques à la source, parce qu’une fois dans le fleuve, ceux-ci se dégradent lentement et se transforment en particules qui, à long terme, remontent la chaîne alimentaire jusqu’à l’humain.

Autre volet du point de presse, l’accompagnatrice du Fonds Aluminerie de Deschambault pour les collectivités durables, Dominique Gagnon, est venue parler des projets retenus lors du forum citoyen de novembre dernier.

Depuis six ans, ce fonds donne le pouvoir aux citoyens de Deschambault-Grondines et de Portneuf de changer leur collectivité en apportant leurs idées et en s’impliquant dans les comités.

Un exemple probant de réalisation est le CPE de Portneuf. « On a poussé la réflexion plus loin », exprime Mme Gagnon, qui explique notamment que le bâtiment a été réalisé de matériaux écoresponsables et de proximité, avec utilisation maximale de la lumière naturelle.

Depuis 2012, divers projets ont vu le jour : CJS, escouade bleue, piste de vélo de montagne et de randonnée pédestre, reconversion du Couvent de Deschambault, le CPE de Portneuf, le food truck du marché public de Deschambault, la revitalisation du centre de Dekhockey. Les idées priorisées lors du forum 2017 ont été présentées : politique alimentaire dans les écoles, amélioration de la maison des jeunes, expo photo, augmenter l’offre de service des ateliers du moulin, 2e souffle pour les serres à l’école de Grondines, amélioration des sentiers.

D’autre part, un forum jeunesse a réuni 89 élèves « débordant d’idées » : fermette à l’école, visites guidées à cheval, ateliers avec producteurs locaux, quartier écologique, etc.

En toute fin de point de presse, l’agente de développement régional de la MRC, Stéphanie Poiré, est venue parler de la stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent, en concertation avec les cinq municipalités riveraines, dont les projets en action sont les croisières sur le Saint-Laurent (qui reviendront pour une deuxième année), la promenade du Saint-Laurent, et un parcours piétonnier du coeur des villages jusqu’à l’accès au fleuve, « afin que les citoyens s’approprient le fleuve », conclut-elle.

En tout début d’événement, le maire Gaston Arcand, également vice-président du Fonds Aluminerie de Deschambault pour les collectivités durables, a salué « les plus de 60 personnes qui ont répondu à cet appel à l’action et à l’implication dans un geste concret pour notre fleuve ».