Saint-Ubalde vante ses « milliers de possibilités »

Saint-Ubalde veut attirer des nouveaux résidents et c’est avec sa toute première stratégie de marketing territorial qu’elle entend y arriver. « Il n’y a pas meilleur moyen de faire connaître notre municipalité », a lancé le maire Guy Germain, hier soir, lors du dévoilement de cette démarche qui semble être des plus prometteuses.

Devant plusieurs personnes ayant participé au processus qui devait mener au lancement de la stratégie, Marie-Ève Arbour, présidente fondatrice de Visages régionaux, s’est montrée très heureuse d’avoir accompagné Saint-Ubalde dans le développement de son image de marque et sa campagne de communication.

Forte de son expérience et de la collaboration des Ubaldiens, Mme Arbour a aussi développé, et c’est cela le plus important, une planification triennale qui devrait permettre à la municipalité de se différencier et de se positionner en tant que milieu « où tout est possible ». D’ailleurs, le slogan de la stratégie est « Saint-Ubalde, des milliers de possibilités ».

st_ubalde_juin2018_3

Marie-Ève Arbour, présidente fondatrice de Visages régionaux, est entourée de la conseillère municipale Annie Breau et du maire de Saint-Ubalde Guy Germain.

Si tout fonctionne comme prévu, a-t-elle précisé, des personnes de « 28-40 ans qui vivent à Québec, ailleurs dans Portneuf, les Chenaux ou Mékinac » seront séduites par Saint-Ubalde et feront le choix, au cours des prochaines années, de venir y acheter leur première maison, d’y élever leur famille et, qui sait, d’y démarrer une entreprise.

En plus de compter sur une nouvelle identité visuelle pour atteindre ses objectifs, Saint-Ubalde dispose d’un microsite (le ohqueoui.com vaut le détour), d’outils et d’objets promotionnels de même que d’une campagne démontrant sa vitalité entrepreneuriale. Son « virage environnemental » fera aussi l’objet d’une mise en valeur particulière. Il faut ajouter à cela l’imposante campagne de publicité et de promotion développée par Visages régionaux.



Lors du dévoilement d’hier soir, la conseillère municipale Annie Breau, qui a été impliquée dans ce projet, a laissé entendre que ce sont les mesures concrètes de la stratégie d’attractivité qui en font la force. Elles sont à la hauteur de Saint-Ubalde, a-t-on appris, et viendront toutes appuyer le travail de positionnement évoqué plus haut.

Quant au maire Guy Germain, il s’est montré fier du travail accompli pour le « milieu de vie propice à la famille » qu’est sa municipalité. Il a aussi profité du lancement officiel de la stratégie pour vanter Saint-Ubalde et « ses joyaux ».

Un partenaire de choix

Sans l’aide de Visages régionaux et celle des citoyens qui ont bien voulu mettre l’épaule à la roue, ont enfin fait savoir Mme Breau et M. Germain, leur coin de pays n’aurait pas pu mettre au point le plan qui a certainement de quoi donner le goût de « St-U » à la clientèle visée.

Photo principale : Saint-Ubalde et sa rue Saint-Paul.