Saint-Raymond : un jeune couple ouvre son premier garage

Francis Lavoie et Noémie Gingras, tous deux âgés de 24 ans, ont récemment ouvert Mécanique Lavoie, leur premier garage. Un beau défi pour ce couple qui espère se faire un nom dans « la ville de l’automobile ».

Au 31 avenue Saint-Jacques, plusieurs automobiles anciennes sont stationnées. Parmi celles-ci, on retrouve un Ford Galaxie 500 de 1967 qui appartient à Francis Lavoie, le propriétaire-mécanicien de Mécanique Lavoie.

Ce véhicule, il est allé jusqu’au Nouveau-Brunswick pour l’acquérir et il a passé de nombreuses heures à travailler dessus pour l’améliorer.

Francis nourrit en effet une passion débordante pour les voitures d’époque, une passion qui l’a conduit à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, avec pour copilote Noémie Gingras, sa conjointe.

mecanique_lavoie2

Francis Lavoie (propriétaire-mécanicien) et Noémie Gingras (directrice adjointe) avec au milieu le Ford Galaxie.

Un parcours guidé par la passion

Au départ, la route n’était pas forcément toute tracée pour Francis Lavoie. « Lorsque j’étais plus jeune, je ne trippais pas forcément sur les véhicules, se souvient-il. C’est en suivant mon cours en mécanique au Centre de formation de Portneuf que je me suis découvert une véritable passion. »

Après sa formation, le Raymondois est embauché par Brossard Performance, une entreprise offrant des services aux propriétaires de voitures de performance.

Voilà un peu plus de deux mois, une belle occasion se présente à lui. Le garage qu’occupe D-A-Autos, anciennement Garage Pelchat, est à vendre.

« Ce n’était pas dans mes plans à la base, mais je me suis dit GO, il faut que je saisisse cette occasion », raconte-t-il.

Depuis, le jeune garagiste affirme être victime de son succès. Il explique : « Je commence à me constituer une belle clientèle. Ma mère travaillant au dépanneur en face du Ti-Oui et mon père dirigeant une école de karaté, ils me font profiter de leurs réseaux et me font une belle publicité. Plusieurs de mes amis et leurs contacts viennent aussi me voir ainsi que d’anciens clients des deux garages. »

Noémie, sa conjointe, occupe le poste de directrice adjointe et l’épaule notamment dans les tâches administratives.

Les autos anciennes comme marque de fabrique

Quand on lui demande ce qui pourrait démarquer son entreprise, Francis Lavoie répond : « Je pense que Mécanique Lavoie peut se distinguer par son savoir-faire en ce qui concerne les véhicules anciens. Il n’y a aucun garage à Saint-Raymond qui se spécialise là-dedans. »

mecanique_lavoie3

Francis Lavoie a fait des automobiles anciennes sa spécialité. 

Le propriétaire-mécanicien affirme pouvoir travailler sur des véhicules des années 1920 jusqu’à aujourd’hui. « Que ce soit pour une mise au point, l’entretien, des modifications ou la performance, je peux tout faire », fait-il savoir.

Pour les pièces, il possède un réseau de fournisseurs aux États-Unis permettant de trouver ce dont il a besoin.

Concernant l’avenir, Francis a plusieurs projets en tête. Il envisage, entre autres, de proposer les services de son entreprise pour de la petite mécanique : motoneiges, souffleuses, tracteurs ou encore tondeuses à gazon. « Je pense qu’il existe un bon marché dans la région pour ça », croit-il.