Soleil et succès pour la Fête de la pêche

De vendredi à dimanche,­­­­ c’est aux quatre coins du Québec que la Fête de la pêche a été célébrée. Ce rendez-vous annuel qu’on doit au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a notamment fait le bonheur des pêcheurs qu’on a rencontrés à Saint-Raymond et Saint-Basile.

Comme le veut la tradition, l’Association chasse et pêche de la rivière Sainte-Anne (Saint-Raymond) et l’Association chasse et pêche de Saint-Basile ont profité de la Fête de la pêche pour organiser des activités festives. Au débarcadère de la rue Saint-Hubert et au Centre nature, a-t-on constaté, les citoyens ont été nombreux à y participer.


Dans les deux cas, on retiendra que la formation Pêche en herbe a été fort populaire. Les cinquante places disponibles dans les deux villes ont toutes trouvé preneur et c’est ainsi que cent jeunes y ont reçu une canne à pêche gratuite. Chacun des participants a aussi mis la main sur un permis de pêche valide jusqu’à ses dix-huit ans.

Une recette gagnante ne devant pas être changée, les tournois de pêche qui ont été tenus à Saint-Raymond et Saint-Basile ont été marqués par l’ensemencement de milliers de truites. Pour leur part, les enfants ont pu goûter aux joies de la pêche en taquinant les poissons qui avaient été mis dans des viviers pour eux.

fete_peche_st_raymond2018_1

À Saint-Raymond, c’est au débarcadère de la rue Saint-Hubert que s’est déroulée la Fête de la pêche.

Enfin, rappelons que pendant la Fête de la pêche, il est exceptionnellement autorisé de pêcher sans permis. C’est donc l’occasion idéale, estime le MFFP, de s’initier à la pratique de la pêche sportive et de découvrir nouveaux sites de pêche en famille, entre amis ou avec des collègues de travail.

Photo principale : La jeune Mya Laperrière et son père Yannick montrent fièrement une de leurs prises.