De la France au Québec : un séjour culturel sur fond musical

À la fin du mois d’avril, une cinquantaine de jeunes choristes et musiciens français étaient dans Portneuf dans le cadre d’un séjour culturel et musical. Le 26 avril, ils ont profité de leur venue dans la région pour se produire en concert à la Place Saint-Louis de Pont-Rouge.

« Cela nous fait très plaisir d’accueillir une chorale et des musiciens venus de France », déclare Justin Moisan, directeur de l’ École Régionale de musique de Pont-Rouge, juste avant que le concert ne commence.


« Nous allons vous présenter un concert sur le thème de la liberté », annonce pour sa part une jeune chanteuse.

Durant la soirée, de nombreuses musiques sont interprétées, tirées aussi bien du répertoire québécois que du répertoire français. On a ainsi pu entendre « La complainte du phoque en Alaska » de Beau Dommage ou « Laissez-nous chanter », une pièce du groupe Gold plus tard reprise par Kids United.



Le concert s’est terminé en beauté par le chant de la Marseillaise, l’hymne national français.

Plus tôt dans la journée, choristes et musiciens ont pu rencontrer les membres de la chorale de l’école primaire Perce-Neige, une expérience intéressante et très enrichissante selon M. Moisan.

Un séjour de 10 jours

Le groupe venu dans Portneuf était composé de choristes de 11 à 18 ans de l’association Idaul (Lens), ainsi que de musiciens de l’Union Musicale d’Agny.

idaul_uma5

Avant d’aller dans la région de Portneuf, le groupe a passé deux jours à Montréal.

« Chaque année ou tous les deux ans, on organise un voyage à l’étranger », explique Cécile Paul, professeure de musique, d’histoire de l’art, et joueuse de flûte traversière qui accompagnait choristes et musiciens.

Mme Paul poursuit : « Après l’Autriche et la Réunion, on a choisi cette fois-ci d’aller au Canada, car cela s’inscrit bien dans le cadre du centenaire de la fin de la guerre de 14-18. C’est une belle occasion de montrer aux élèves la terre canadienne qu’ils ont à côté de chez eux. »

En effet, non loin de Lens et d’Agny se trouve le mémorial de Vimy, qui rend hommage aux soldats canadiens tombés durant la Grande Guerre. Ce mémorial est situé dans un immense parc devenu terre canadienne depuis un don fait par la France. Le site est d’ailleurs géré par Anciens Combattants Canada.

Le groupe est resté au Québec du 20 au 30 avril. Outre Portneuf, choristes et musiciens sont allés à Montréal et à Québec. Ils ont notamment pu visiter la Citadelle, le Parlement, l’île d’Orléans, la chute Montmorency ou encore une cabane à sucre. Ils se sont également rendus sur la tombe de Félix Leclerc.

Hébergement au Village d’accueil

Tout au long de leur séjour dans Portneuf, les jeunes avaient comme base le Manoir du lac Sept-Îles et étaient hébergés au Village d’accueil, dont Guillaume Bouquet et Vincent Caron sont les propriétaires.

idaul_uma6

Le groupe devant le Manoir du lac Sept-Îles, à Saint-Raymond.

Ce Village s’occupe de recevoir, dans une soixantaine de familles de la région, des touristes européens, principalement venus de France.

« Les jeunes étaient répartis par groupes de 5 ou de 6 dans des familles à Saint-Raymond, fait savoir M. Caron. Ils ont vraiment aimé, ça a été très enrichissant pour eux. »

Cécile Paul ajoute : « C’était une superbe expérience, en immersion complète. »

Un beau voyage, alliant l’amour de la musique, culture et histoire, et qui laissera un agréable souvenir aux jeunes Français ainsi qu’à ceux qui les ont accueillis.