Souper dans le noir : pour vous sensibiliser à la non-voyance

Nous vous en avons déjà parlé plus tôt en saison, c’est le samedi 26 mai dès 18h au Centre multifonctionnel de Saint-Raymond  que se tiendra la troisième édition du Souper dans le noir Portneuf.

En plus de recueillir des fonds pour la Fondation Mira, le Souper dans le noir se veut une activité ludique, de sensibilisation à la réalité des non-voyants.

L’événement est sous la présidence d’honneur de Hugo Lamothe, pdg du Groupe Unifrein. Cette bannière a sa maison mère à Saint-Raymond.

M. Lamothe avait participé aux deux premières éditions présentées à Pont-Rouge et Donnacona, à titre de commanditaire.

Pour profiter pleinement de l’expérience, les participants au souper sont invités à devenir des non-voyants le temps d’une soirée, en portant un bandeau sur les yeux. Des bénévoles seront là pour les guider lorsqu’il voudront se déplacer  dans la salle, pour aller au bar, etc. Faites bien attention au sens de l’humour des bénévoles (ils seront une quarantaine) dont certains s’amuseront peut-être à vous conduire au mauvais endroit !

Les gens qui ne seront pas à l’aise de porter le bandeau pourront évidemment de pas l’avoir ou l’enlever par moment.

La lumière sera tamisée, mais la salle sera tout de même suffisamment éclairée pour assurer la sécurité des gens.

La coordonnatrice de Mira pour Portneuf, Marilyn Vigneaut commente : « À la fin on va demander qui a porté le bandeau toute la soirée, et habituellement, rares sont les braves qui l’ont fait ».

Le souper spaghetti et sushi sera préparé en collaboration avec Pizzéria Paquet Saint-Raymond, Sushi M et le Roquemont. On y attend quelque 350 personnes, soit deux fois plus que l’an dernier. Déjà plus de la moitié des billets ont trouvé preneur.

Les deux premières éditions ont rapporté en moyenne 7 000 $ chacune, et on espère dépasser ce montant pour l’édition 2018. L’argent recueilli (prix des billets, dons et commandites) va directement à la Fondation Mira pour le dressage des chiens-guides. Un chien coûte
30 000 $ à dresser.

Notons que Mira ne reçoit aucune subvention gouvernementale. « C’est grâce à des activités comme celle-là qu’on y arrive », déclare Mme Vigneault.

Parlons du Groupe Unifrein, une entreprise située sur la Côte Joyeuse. « Nous distribuons des pièces d’auto, autant aux autres magasins Unifrein qu’aux garages et aux particuliers », explique Hugo Lamothe. Unifrein Saint-Raymond compte une dizaine d’employés.

Les billets pour le Souper dans le noir sont à 20 $ (gratuit pour les 0-5 ans, 10 $ pour les 6-12 ans). Information et achat de billets : 418 876-1202 poste 223, ou courriel mvigneault@mira.ca.

Photo : le président d’honneur Hugo Lamothe et la coordonnatrice Marilyn Vigneault