Une entreprise portneuvoise se lance dans la production de bobettes anti-pets

Après avoir annoncé récemment la mise au point d’un procédé de micronisation du charbon permettant de produire des pigments noirs, l’entreprise Charbon de bois Feuille d’érable poursuit sa diversification. Cette fois-ci, il s’agit de la production de sous-vêtements anti-pets à base de charbon actif, une nouvelle avenue pour le moins insolite.

Selon plusieurs études scientifiques, une personne en santé « pète » de 10 à 20 fois par jour.

Parfois, nous le savons bien, se retenir de ventiler relève de l’impossible. Cela peut s’avérer particulièrement gênant, surtout lors de certaines occasions telles qu’un rendez-vous galant, un repas chez la belle-famille ou encore un entretien d’embauche.

Au bureau ou dans les transports en commun, on aurait tendance à penser que les sièges sur lesquels on est assis absorbent les odeurs. Loin de là : les sièges en tissus absorbent seulement une partie des odeurs, et ceux en cuir, presque rien (choisir l’option cuir dans son auto n’est pas forcément une bonne idée).

Le charbon actif comme absorbeur d’odeurs

Si des sous-vêtements anti-pets sont déjà vendus dans le commerce, Charbon de bois Feuille d’érable entend profiter de sa grande expérience dans le charbon pour se démarquer.

« Il existe seulement deux charbonneries au Canada, et la nôtre en fait partie, mentionne Sylvain Naud, copropriétaire de l’entreprise basée à Sainte-Christine-d’Auvergne. Nous possédons une longue et solide expérience dans le secteur et, en plus du charbon de bois et des briquettes, nous vendons par exemple du biochar pour l’agriculture ou encore des suppléments pour l’alimentation des animaux. »

Pour ce qui est des sous-vêtements, l’entreprise va enrichir les tissus avec du charbon actif, permettant ainsi de neutraliser les odeurs de flatulences.

« Au Québec, plusieurs municipalités utilisent le charbon actif pour contrer l’odeur et le goût de l’eau », précise M. Naud.

Une seule couleur

Les sous-vêtements seront disponibles dans plusieurs tailles. Un seul coloris sera proposé : le noir, couleur du charbon.

Si la préparation de la gamme pour hommes est terminée, celle pour femmes ne devrait pas tarder.

Petit aparté à ce sujet : s’il est fréquemment admis que les messieurs ventilent plus souvent que les dames, les gaz intestinaux de ces dernières seraient plus odorants en raison d’une concentration plus élevée de sulfure d’hydrogène. C’est en tout cas ce qu’affirme le gastro-entérologue américain Michael Levitt, spécialiste en la matière.

Pour conclure, M. Naud apporte une petite précision : « Nos sous-vêtements anti-pets permettent de neutraliser l’odeur, oui, mais concernant le bruit, on ne peut malheureusement rien y faire ! »

Vous vous en doutiez peut-être, cet article est un POISSON D’AVRIL ! Merci à l’entreprise Charbon de bois Feuille d’érable qui a bien voulu se prêter au jeu !