Le comité d’embellissement lance sa saison

Jeudi matin, le comité d’embellissement lançait ses activités 2018 au Centre multifonctionnel. En cette année d’évaluation dans le cadre du programme des Fleurons, la présidente Ginette Leclerc et tout le comité d’embellissement invitent la population « à fleurir Saint-Raymond pour qu’elle soit belle à voir et belle à vivre ».

C’est donc cet été que les évaluateurs des Fleurons visiteront la ville. Inscrite au programme depuis 2009, la ville en sera à sa quatrième évaluation triennale.

« Cette classification est une reconnaissance officielle des efforts de toute la collectivité pour obtenir à long terme un milieu de vie plus beau et plus vert », déclare Mme Leclerc, ajoutant que « ce système de classification permet entre autres de bien structurer les actions d’embellissement selon les principes de développement durable ».

Depuis 2015, Saint-Raymond porte fièrement ses quatre fleurons, sur une possibilité de cinq. Dans Portneuf, seule la municipalité de Deschambault-Grondines peut également se vanter d’avoir quatre fleurons. Sur le territoire desservi par Le Martinet, mentionnons également les quatre fleurons de la ville de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

Cet été, Saint-Raymond devra mettre tous ses efforts afin de conserver sa classification.

Pour Ginette Leclerc, la beauté des aménagements paysagers permet de se distinguer, de rayonner, et même de maintenir une bonne santé économique. C’est un point d’intérêt non seulement pour les visiteurs, mais aussi un attrait pour les nouveaux résidents.

Le point de presse était l’occasion de présenter la saison à venir du comité d’embellissement. Pour une deuxième année, en collaboration avec les organismes et groupes du milieu, le comité tiendra sa marche de sensibilisation à la propreté. Le samedi 12 mai en matinée, des équipes parcourront notamment les abords des routes afin de les nettoyer de leurs détritus de toutes sortes.

Deux samedis plus tard, soit le 26 mai, on soulignera le mois de l’arbre par la distribution gratuite d’arbres et la vente en partie subventionnée par la Ville, de 50 éco-barils au prix de 30 $ l’unité.

Juin sera le mois de la « beauté fleurie », avec la distribution des bacs à fleur aux commerçants et l’installation de jardinières et potées fleuries dans la ville. Pour une sixième année, des balconnières seront également distribuées dans les rues Saint-Pierre, Saint-Alexis et Saint-Hubert. Ces programmes sont une collaboration de l’Arc-en-Ciel et de l’équipe horticole de la ville.

On annonce aussi des corvées d’entretien à être réalisées à Place de l’Église par le comité et ses bénévoles affiliés.

L’activité « Moi je fleuris ma ville » reviendra en juillet selon une nouvelle formule, sans inscription et destinée aux aménagements visibles de la rue.

Il va sans dire que l’équipe horticole embellira les espaces municipaux, notamment pour la venue des évaluateurs des Fleurons et ceux de la Route des Fleurs. Propreté, entretien, variété et état visuel du paysage sont les grands critères.

Enfin, c’est le mercredi 12 septembre que le comité d’embellisement clôturera ses activités avec son 5 à 7 de reconnaissance des propriétaires dont les efforts d’embellissement auront attiré l’attention.

Également à suivre, les chroniques horticoles dans le journal municipal.

Photo à la Une : les membres et les bénévoles affiliés du comité d’embellissement