Un premier camp de vacances pour les jeunes TDA/H dans la région de Québec

Le Camp Portneuf et l’Association Panda Capitale Nationale ont récemment annoncé la mise en place d’un partenariat afin d’offrir, dès cet été, des séjours en camps de vacances animés, supervisés et encadrés aux enfants vivant avec un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H). Une première dans la région de Québec.

« Il est souvent difficile pour des parents de trouver un camp de vacances pour leurs enfants vivant avec un TDA/H, explique Lola Bergeron, présidente du conseil d’administration de l’Association Panda Nationale. Ces enfants ont bien souvent besoin d’un encadrement spécifique. »

Cela fait maintenant plusieurs mois qu’un projet de camp adapté mijotait au lac Sept-Îles. L’année dernière, le Camp Portneuf a approché l’Association Panda, qui offre des services de soutien et des activités pour les enfants, parents et adultes concernés par le TDA/H.

« On a tout de suite embarqué dans ce projet innovateur, avec un objectif de développement des enfants et d’inclusion sociale », affirme Lyne Guillemette, directrice de l’association.

Un camp de vacances sur mesure

Dès cet été, le Camp Portneuf disposera de personnel spécifiquement formé par les spécialistes de l’Association Panda. Des préposés seront affectés à l’infirmerie afin de gérer la médication des jeunes qui en prennent une.

Le ratio sera d’un moniteur pour trois enfants dans le camp pour les jeunes vivant avec un TDA/H.

« L’idée, c’est de permettre aux enfants de vivre une expérience de camp de vacances tout à fait normale, fait savoir Marie-Pierre Lacasse, directrice du Camp Portneuf. Plutôt que ce soit l’enfant qui s’adapte au camp, c’est le camp qui sera adapté aux réalités de l’enfant.

M-P_Lacasse

Marie-Pierre Lacasse, directrice du Camp Portneuf.

De plus, un programme d’expédition en plein air, dont la durée variera selon l’âge des participants, sera inclus.

Marie-Pierre Lacasse poursuit : « On a toutes les ressources pour permettre aux enfants et aux parents un succès en camps de vacances. L’objectif, c’est qu’il n’y ait plus de stigmatisation ou de situation d’échec avec retour à la maison. On veut que l’enfant puisse apprendre, s’épanouir, se développer et se créer une autonomie. »

Déjà des demandes

La mise sur pied du camp de vacances suscite déjà un vif intérêt, puisque des parents ou des cliniques ont déjà présenté des demandes d’information.

À terme, les organisateurs souhaitent établir un réseau de contacts avec les institutions publiques susceptibles de référer des familles au camp de vacances.

Cet été, les séjours destinés aux enfants vivant avec un TDA/H, âgés de 7 à 16 ans, se dérouleront du 22 juillet au 17 août.

Grâce au soutien financier de plusieurs partenaires, dont les Chevaliers de Colomb, le Club Lions ou le ministère de l’Éducation, le prix d’un séjour sera le même dans le camp adapté et le camp régulier, à savoir 627 $ pour une semaine. Les familles à faible revenu peuvent bénéficier d’une aide financière.

Toute l’information concernant le camp de vacances est disponible sur le site Web du Camp Portneuf ainsi que celui de l’Association Panda.

Sur la photo principale, de gauche à droite : Maurice Marcotte (président du CA du Camp Portneuf), Marie-Pierre Lacasse (directrice du Camp Portneuf), Lyne Guillemette (directrice générale de l’Association Panda Capitale Nationale) et Lola Bergeron (présidente du CA de l’Association Panda Capitale Nationale).