Installations septiques : Lac-Sergent annonce un programme de financement municipal

À Lac-Sergent où le problème de dégradation du lac est une préoccupation majeure depuis un moment, la Ville lance un moyen d’action avec objectif ultime que l’ensemble des installations sanitaires rencontrent les normes de réglementation provinciale d’ici le 30 juin 2021.

« Notre but n’est pas de contraindre les résidents par des mesures coercitives, mais plutôt de les accompagner et les soutenir dans leurs actions afin de les aider à se conformer à la réglementation », explique le maire Yves Bédard dans un communiqué envoyé à tous les citoyens jeudi matin.

Un relevé sanitaire indique que plus de 320 installations septiques nécessitent une mise aux normes. Un programme en trois phases permettra à ces citoyens de profiter du financement de la Ville afin de réaliser ces travaux de mises aux normes.

Avec l’accord du MAMOT, la ville fera donc un règlement d’emprunt afin de défrayer l’ensemble de ces coûts.

Un programme triennal permettra à entre 110 et 125 propriétés par année de se prévaloir du financement de la ville afin de payer le coût des installations et des infrastructures. Le coût spécifique à chaque résidence sera réparti sur son compte de taxes sur une période de 15 à 20 ans. Les secteurs ciblés pour 2018 sont déjà définis.

Les propriétaires de ces secteurs dont les installations d’eaux usées ou une partie de leurs composantes ont plus de 30 ans, recevront une lettre en mars, dans laquelle on leur demandera s’ils prévoient effectuer la mise aux normes pendant l’année. Ceux qui répondront positivement seront conviés à une rencontre au cours de laquelle on les informera sur les différentes étapes, le contenu d’une étude de caractérisation du sol, les impacts environnementaux des différents systèmes, le programme provincial de crédit d’impôt disponible, le plan de financement municipal et l’avantage des regroupements d’achats.

Par la suite, les propriétaires auront le choix d’adhérer au programme ou de procéder à la mise aux normes en dehors du programme, c’est-à-dire en défrayant les coûts par eux-mêmes plutôt que de les voir répartis sur leur compte de taxes.

Parallèlement à ce plan de financement, rappelons que le programme de crédit d’impôt provincial de 20 % pour la mise aux normes des installations septiques se terminera le 31 décembre 2022. Quand au plan de financement municipal, il est disponible pour l’année spécifique aux secteurs définis, en 2018, 2019 et 2020.

Le montant que la ville devra emprunter dépendra évidemment du nombre de résidences qui adhéreront au plan municipal.