Élections provinciales : Vincent Caron présente son « équipe du changement »

Près de six mois après avoir été intronisé par la Coalition avenir Québec (CAQ) comme candidat aux prochaines élections provinciales dans Portneuf, Vincent Caron a présenté hier soir à Donnacona son équipe de campagne. Il a également fait le point sur les différents enjeux qui lui tiennent à cœur dans la région.

« Je suis vraiment fier de vous présenter mon équipe, celle du changement », lance Vincent Caron en conférence de presse.

Désignée sous le nom de Comité d’action local (CAL) de Portneuf, l’équipe rassemble « des Portneuvoises et des Portneuvois provenant des quatre coins de la région, de tous âges et de tous horizons ». Le candidat de la CAQ assure que « rigueur et professionnalisme prévalent chez les personnes nommées ».

Claire Lessard agira à titre de directrice de campagne. Ont également été nommés à diverses responsabilités : Chantale Lépine, Diane Godin, Daniel Savard, Lucien Goulet, Samuel Clavet-Labrecque, Bertrand Chabot et Alexandre Lefebvre.

« Nous sommes déjà au travail depuis plusieurs mois et je peux vous affirmer que tel que nous sommes partis, rien ne nous arrêtera », se réjouit M. Caron, qui entend mener une campagne de proximité, à la rencontre des citoyens, des entreprises et des élus municipaux.

Identification des enjeux

Le CAL indique avoir déjà identifié plusieurs enjeux sur lesquels l’accent sera porté.

Parmi ceux-ci, on peut citer le défi lié aux infrastructures du fait de l’expansion de Québec vers l’ouest, avec un développement résidentiel important à Donnacona ou Pont-Rouge.

Concernant la santé, Vincent Caron salue le travail réalisé par le Comité des citoyens pour la sauvegarde des soins de santé, notamment dans le dossier du TACO. Selon lui, il faut maintenant s’attarder au problème de l’accès aux médecins de famille : « Oui, théoriquement, tout le monde a accès à un médecin de famille, mais la difficulté c’est de pouvoir rencontrer le médecin. »

Equipe_CAQ_Portneuf_1

Vincent Caron, candidat de la CAQ dans Portneuf.

Le candidat de la CAQ s’est exprimé plus longuement sur le sujet du transport. « On a vraiment l’impression d’être oublié par le ministère des Transports dans Portneuf, fait-il savoir. Il faut exercer une véritable pression pour que le ministère fasse des propositions pour sortir les municipalités du nord de leur enclavement et rendre la situation plus acceptable à Pont-Rouge, ville qui connaît un réel problème de congestion routière. »

Ont aussi été évoqués le problème de la pénurie de main-d’œuvre, « où il faudra faire preuve d’originalité et d’ingéniosité », l’accès à Internet haute vitesse, « où l’argent prévu dans l’enveloppe récemment annoncée devra être utilisé à bon escient », ainsi que l’importance du tourisme.

Un cocktail de financement

Le 21 mars prochain, le CAL organisera un cocktail de financement où sera attendu le chef de la CAQ, François Legault. « En un peu plus de six mois, M. Legault sera venu trois fois dans Portneuf », souligne Vincent Caron.

Ce dernier a notamment ironisé sur la récente venue du premier ministre dans la région. « Voir arriver M. Couillard dans Portneuf, c’est sûr que c’était toute une nouvelle, on ne l’a pas vu depuis quatre ans, lâche M. Caron. Subitement, il vient prendre le pouls de nos entreprises, voir ce qu’il se passe sur le terrain. C’est un peu prendre les gens pour des imbéciles selon moi. »

Bien que la CAQ ait le vent en poupe dans les derniers sondages, le candidat ne veut rien tenir pour acquis.

« Mes parents m’ont appris trois mots : travailler, travailler et travailler, explique-t-il. Tous les jours, c’est ce à quoi je vais m’appliquer afin d’ajouter une pièce supplémentaire à l’édifice que nous bâtissons tous ensemble pour faire revenir la CAQ dans Portneuf. »