Dans Portneuf, le recyclage, ça cartonne

La Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf a récemment présenté son bilan de performance 2017. De nouveaux records ont été établis en ce qui concerne le taux de diversion ainsi que le nombre de visites effectuées dans les écocentres.

« Nous avons l’immense fierté de partager avec l’ensemble de la population d’excellents résultats », lance d’emblée Bernard Gaudreau, préfet de la MRC de Portneuf et président de la Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf.

En effet, l’année 2017 a été synonyme de nouveaux sommets historiques.

Tout d’abord, le taux de diversion (déchets détournés du site d’enfouissement) s’élève à 66 %, soit une augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente.

RRGMRP_taux_de_diversion

Le taux de diversion est passé de 18 % en 2006 à 66 % en 2017.

« On peut maintenant affirmer haut et fort que deux tiers des matières résiduelles produites par les utilisateurs desservis par la Régie évitent l’enfouissement », se félicite M. Gaudreau.

Ensuite, près de 57 0000 visites ont eu lieu dans les écocentres, ce qui représente une hausse de près de 8 % comparativement à 2016.

ÉcocentreNombre de visites
TOTAL57 183
Neuville29 430
Saint-Raymond18 412
Saint-Alban4197
Saint-Ubalde (saisonnier)3154
Rivière-à-Pierre (saisonnier)1990
Notre-Dame-de-Montauban (microécocentre)604
Deschambault-Grondines (microécocentre)397

Par ailleurs, la durée d’exploitation du site d’enfouissement de Neuville, évaluée à 35 ans en 2010, a été révisée à 33 ans à la fin de l’année dernière, soit un gain de 6 années supplémentaires d’utilisation.

« Sachant que la population a augmenté dans la région ces dernières années, et donc la quantité de matières résiduelles, c’est un beau défi que la Régie a relevé », précise Bernard Gaudreau.

Comment expliquer cette réussite ?

La Régie affirme que les améliorations apportées aux écocentres et la bonification des heures d’ouverture de certains sites ont contribué à une utilisation importante de ses infrastructures. En 2017, deux « microécocentres » on vu le jour, un à Notre-Dame-de-Montauban et l’autre à Deschambault-Grondines.

La mise en place de la collecte des matières organiques (bac brun) voilà cinq ans et le succès rencontré a également son incidence.

M. Gaudreau tient à souligner que les bons résultats n’auraient pas été possibles sans la participation active de chacun des citoyens. « La région est devenue un modèle de réussite, l’esprit vert est maintenant bien ancré  », se réjouit-il.

Des objectifs encore plus ambitieux

Pour les années à venir, la Régie vise un taux de diversion de 75 %. « Est-ce que nous sommes capables d’atteindre cet objectif ? Assurément », soutient Bernard Gaudreau.

L’une des pistes de solution sera la mise en place d’un écocentre dans le secteur de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, en plus de l’amélioration de la qualité des écocentres existants.

Une attention particulière sera également portée à la sensibilisation au tri sélectif, notamment dans les écoles.

Bernard_Gaudreau

Bernard Gaudreau, président de la Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf.

Le président de la Régie poursuit : « On souhaite améliorer le réflexe collectif au niveau du tri des matières résiduelles. Cela passe par des gestes du quotidien. On doit se demander si la matière doit nécessairement aller dans le bac à déchets ou si elle peut être recyclée ou compostée. C’est un petit exercice anodin, mais qui fait toute la différence. »

M. Gaudreau explique que chaque tonne de déchets enfouie occasionne un coût, alors que la matière valorisée permet de recevoir des subventions de la part du gouvernement. « Collectivement, on peut diminuer l’impact financier de la gestion des matières résiduelles », fait-il savoir.

« Pour 2018, le message est le suivant : nous avons toutes et tous le devoir social d’assurer le développement durable de notre région et, ensemble, nous serons en mesure de l’accomplir », conclut-il.

La Régie invite les utilisateurs qui auraient des questionnements à se rendre sur son site Internet, à consulter sa page Facebook ou à appeler au 418 876-2714.


La Régie en quelques chiffres

La Régie dessert 70 700 citoyens ainsi que 1200 institutions, commerces et industries (23 municipalités dont 18 de la MRC de Portneuf, 4 de la MRC de la Jacques-Cartier et 1 de la MRC de Mékinac).

En 2017 :

  • 19 900 tonnes de matières ont été récupérées et traitées par le réseau des écocentres.
  • 6400 tonnes des matières organiques (bac brun) ont été collectées aux portes à portes pour être transformées et valorisées en compost, soit l’équivalent du contenu de 995 camions de collecte.
  • 6934 installations septiques ont été vidangées. De ce fait, 14 300 tonnes ont été recueillies pour être traitées et valorisées sous forme de matière fertilisante agricole ou en compost.