FEPTEU : délai de réalisation des travaux prolongés d’un an

Les villes qui bénéficient du programme FEPTEU (Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées) voient leur délai de réalisation des travaux prolongés d’un an.

C’est suite aux représentations du député fédéral de Portneuf-Jacques-Cartier, Joël Godin, que le gouvernement fédéral a accepté le prolongement du programme FEPTEU d’Infrastructure Canada.

Les bénéficiaires de ce programme géré par Québec ont donc jusqu’au 31 mars 2020 pour engager des coûts.

Le 30 novembre, le député Godin avait fait parvenir une lettre au ministre de l’Infrastructure et des Collectivités Amarjeet Sohi afin de soulever cette injustice. Suite aux représentations du député, le ministre a réagi positivement et a fait parvenir une lettre aux municipalités le 13 décembre afin d’annoncer le prolongement du délai.

« La situation est injuste pour les municipalités qui auraient pu exécuter les travaux selon les termes actuels, mais qui ont dû abandonner leurs projets dès le départ puisqu’elles ne pouvaient respecter les échéances initiales du programme », dit le député.

En outre, les trop courts délais imposés s’avéraient être un élément de pression sur la hausse des coûts des travaux. Plusieurs municipalités dont le projet avait été accepté, devaient solliciter en même temps les services de firmes d’experts en évaluation des coûts, ce qui avait pour effet de faire augmenter la facture.

M. Godin est intervenu dans ce dossier après avoir constaté que les restrictions initiales quant au délai avaient causé du tort à plusieurs villes. Notamment, l’Union des municipalités du Québec et la Fédération québécoise des municipalités avaient fait des représentations en ce sens.

Le programme FEPTEU permet la remise en état des infrastructures liées à l’eau potable, aux eaux usées et à l’eau de pluie, ainsi que la planification et la conception des futures installations et mises à niveau des réseaux existants.